Courage est très actif aux Etats-Unis.

L’Eglise renonce à faire la promotion de la chasteté auprès des gays

A la suite de la mobilisation des acteurs LGBT locaux, un évêché français a annulé des réunions dites «d’accompagnement des personnes à tendance homosexuelle».

L’association LGBT les Bascos s’est félicitée hier de l’annonce par l’évêché de Bayonne et Pau de l’annulation de réunions «d’accompagnement des personnes à tendance homosexuelle». Ces activités, prévues mercredi et jeudi à Bayonne et à Pau, avaient suscité une levée de bouclier dans la communauté gay et sur les réseaux sociaux. Une manifestation était même prévue.

A l’origine de ces réunions: le réseau Courage International, lancé en 1980 par l’ancien archevêque de New York Terence Cooke, et officiellement soutenu par le Vatican. A la différence de nombreuses organisations évangéliques, il ne plaide pas (ouvertement, du moins) pour la «guérison» des homosexuels. Par contre, Courage affirme promouvoir la chasteté des homosexuels comme condition de leur rencontre avec le Christ et de leur acceptation dans l’Eglise.

«Négation»
«Ce mouvement était perçu comme une provocation», a estimé Bernard Gachen, président des Bascos, au micro de France Bleu Pays Basque. «C’était vraiment une négation de ce que sont les homosexuels et de leurs droits.»

De son côté, l’évêché a regretté les «remous médiatiques, les malentendus et des tensions» engendrées par ces réunions. Il a en outre déploré qu’on le prive de «la liberté de prendre les initiatives qui font partie de sa mission pastorale: aider tous ses fidèles, quels qu’ils soient, à suivre le Christ, dans le plus grand respect de leur liberté.»

À lire également