Stonewall est connu pour son slogan «Some People Are Gay. Get Over It!» («Il y a des gens qui sont gays. Faut vous y faire!»). Photo: Stonewall.org.uk

La Pride de Londres «trop blanche»

L’influente ONG Stonewall a claqué la porte de Pride in London, qui ne ferait pas assez pour inclure les communautés noires et asiatiques dans l’événement, dans un contexte de recrudescence du racisme.

Ça la fout mal pour l’une des plus grandes Pride d’Europe: le défilé des fiertés londonien a perdu le soutien de Stonewall, principale organisation LGBT britannique. Celle-ci reproche à Pride in London de négliger les questions de diversité ethnique.

Le constat avait été dressé par le comité consultatif de la manifestation elle-même, qui avait déploré la réticence à inclure les communautés noires et asiatiques dans l’organisation et à leur donner la parole, rapporte PinkNews. La critique avait été balayée par un porte-parole de Pride in London, comme «inexacte et irrespectueuse à l’égard des bénévoles qui ont travaillé dur pour mettre en place l’événement.»

Problème «majeur»
Alors que le racisme est devenu un problème «majeur» au sein de la communautés LGBT, estime Stonewall, «Pride in London a échoué à reconnaître publiquement qu’ils auraient besoin d’apporter des changements significatifs pour que la marche soit destinée à tout le monde».

L’ONG a annoncé sa volonté de soutenir la UK Black Pride, qui se tient parallèlement à la Pride in London. Créée en 1972, cette dernière avait rassemblé 26’000 participants l’an dernier.

1 comments

La critique de l’ONG Stonewall est salutaire. La réponse n’est pas convaincante «  »inexacte et irrespectueuse à l’égard des bénévoles qui ont travaillé dur ». L’honneur des bénévoles n’est rien à côté de la déconsidération injuste et massive en raison de qui l’on est, de qui l’on aime ou d’où l’on vient. Prouver qu’on a agit n’est pas difficile. Il n’y a jamais assez d’égalité, ni d’inclusivité.

Comments are closed.

À lire également