L'établissement, ouvert 24 heures sur 24, attire une foule de noctambules.

Drogue dans un sauna gay: deux morts

La police enquête sur le décès mystérieux de deux clients d’un établissement gay de la capitale britannique, le Pleasuredrome, le week-end dernier.

Un homme de 39 ans est mort samedi matin dans un sauna de la capitale britannique. Deux autres clients ont été hospitalisés, dont l’un, âgé de 46 ans, est décédé à son tour lundi. Le troisième est hors de danger. La police londonienne a indiqué que les morts étaient probablement liées à la consommation de drogues. Toutefois, l’autopsie pratiquée lundi sur la victime de 39 ans n’a pas pu déterminer les causes exactes du décès. Le corps du quadragénaire sera examiné aujourd’hui, rapporte le «Telegraph». Un quatrième individu, entré dans l’établissement en même temps que l’une des victimes, est recherché par la police. La direction du Pleasuredrome, près de la gare de Waterloo, s’est dite «choquée et profondément attristée par les événements tragiques de ce week-end». Elle a affirmé qu’elle ne tolérait aucune consommation de drogue dans ses locaux, ouverts 24 heures sur 24.

En août, plusieurs incidents graves impliquant des drogues de synthèse s’étaient produits sur la scène gay londonienne. Un client d’une boîte de Vauxhall était mort après avoir consommé une «poudre blanche» non identifiée, rappelle PinkNews.co.uk. La police avait alors lancé une alerte en direction de la communauté des clubbers gay.

À lire également