Author Archives: Greta Gratos

greta-oct17
Chants nocturnes

Cassandrite

Chants nocturnes

Cassandrite

Le sang des dragonnes, des sorcières coule dans mes veines. Ni racisée ni racisante, ni cis ni trans, pas plus que je ne suis partiarcale ou matriarcale, mi sirène mi cosmique, je ne suis pas même humaine…

13 oct. 2017 | par

greta-nomenclatures-sept17
Chants nocturnes

Nomenclatures

Des mots, se disant nouveaux, redéfinissent nos réalités. Des mots qui nous viennent tout droit de cet endroit que j’exècre depuis que leurs ancêtres sont apparus au sein de cet américain, dominant et politiquement correct verbiage contre lequel je me suis insurgée…

10 sept. 2017 | par

greta-mon-je-le-tien-juil17
Chants nocturnes

Mon «je»? Le tien?

«Je» est un être étrange, qui ne sait pas toujours se placer au juste endroit dans les relations qu’entretiennent entre-elles les créatures humaines…

3 juillet 2017 | par

greta-couvent
Expérience

Greta au couvent

La créature des nuits genevoises présente deux de ses projets, à découvrir tout l’été en Alsace. Elle nous dit tout.

4 juillet 2016 | par

Chants nocturnes

Hautes pressions

Parfois, je me dis que, tapi tout au fond de ma chair, doit sommeiller une sorte de gardien, qui ne s’éveille que rarement.

10 sept. 2012 | par

Chants nocturnes

Désirs d’ennui

Que je le fuie, le recherche, qu’en ses nonchalances il m’entraîne ou que dans ses marécages je m’enlise, il garde intacts tous ses mystères, le bel ennui.

14 juillet 2012 | par

Chants nocturnes

Normale, moi?

Petite, je ne pleurais pas aux enterrements. Pas systématiquement. Ce qui me faisait de la peine, c’était celle que je sentais, palpable dans l’air tout autour de moi.

30 juin 2012 | par

Chants nocturnes

Avant que le vent

«Il y a un moment dans la vie des empereurs, qui succède à l’orgueil d’avoir conquis des territoires d’une étendue sans bornes, à la mélancolie et au soulagement de savoir que bientôt il nous faudra renoncer à les connaître et les comprendre ; une sensation dirait-on de vide qui nous prend un soir avec l’odeur des éléphants après la pluie et de la cendre de santal quand elle refroidit dans les brasiers éteints…» Italo Calvino: Les Villes Invisibles

12 mai 2012 | par

Chants nocturnes

À fleur d’échine

«Les nerfs sont les seuls liens de connexions entre le cerveau et le reste du corps humain. En cela, un vaste réseau part du cerveau (situé dans la boîte crânienne) et descend dans tout le corps grâce à la moelle épinière passant par les vertèbres de la colonne vertébrale, sur laquelle sont reliés tous les nerfs.» Nerfs (article de Wikipédia)

28 avril 2012 | par

Chants nocturnes

Une chatte sur un toit brûlant

Au fil des jours, je tente de régler le plus de choses possibles pour pouvoir vivre pleinement l’heure de ma mort sans être encombrée par des pensées parasites.

17 mars 2012 | par

Chants nocturnes

Demain, et après?

En principe, il est de bon ton au commencement de l’an de prendre de bonnes résolutions et de présenter ses voeux. Comme les principes, les résolutions, bonnes ou mauvaises, n’ont jamais été mon fort.

29 février 2012 | par

Chants nocturnes

D’ici et de là

«Quelquefois nos voisins veulent des choses que nous possédons, ou possèdent des choses que nous voulons; alors nous nous combattons, jusqu’à ce qu’ils nous prennent notre bien, ou nous cèdent le leur.» Jonathan Swift: «Voyages de Gulliver»

13 nov. 2011 | par

Chants nocturnes

De zoom en travelling

«Par son étrange fixité, la monomanie s’apparente à l’extase, dont elle pourrait bien être le substitut maladroit.» Yaël Torelle : La nuit de la Grenouille

8 oct. 2011 | par

Chants nocturnes

Quis quid ubi quibus auxiliis cur quomodo quando?*

«Aucun express ne m’emmènera vers la félicité, aucun tacot n’y accostera. Aucun Concorde n’aura ton envergure, aucun navire n’y va sinon toi. Aucun trolley ne me tiendra si haut perché, aucun vapeur ne me fera fondre. Des escalators au chariot ailé, j’ai tout essayé. J’ai longé ton corps, épousé ses méandres, je me suis emporté. Transporté par delà les abysses, par dessus les vergers. Délaissant les grands axes, j’ai pris la contre-allée, je me suis emporté, transporté.» Alain Bashung : Aucun Express

31 août 2011 | par

Chants nocturnes

Songe d’été

«Quand l’homme vulgaire est au pouvoir, l’homme noble met sa lumière sous le boisseau.» Yin King

22 août 2011 | par

Archives

Greta Gratos reçoit

SALIKA WENGER – Rouges les lèvres, pâle la peau; qui a dit qu’une députée du Grand conseil genevois se devait de n’avoir l’air de rien? Noire du chignon aux talons aiguilles, la dame (à qui on a oublié d’ôter les piles) n’a pas la langue dans sa poche et se fait marraine de l’antenne genevoise de «ni putes ni soumises»… et ça lui va comme un gant!

12 juillet 2005 | par

Archives

Greta Gratos reçoit…

Emma Hebert, rédac en chef du gratuit lyonnais Trublyon, elle nous offre le regard énervé d’une équipe dans un magazine trimestriel-thématique à pas jeter sur la voie publique.

4 mai 2005 | par

Archives

Journal d’une presque humaine

Elle se dit bien élevée mais très mal éduquée: Greta Gratos gratte là où ça chatouille. Et gratifie 360° d’une nouvelle chronique. Acte I: Gentilesca Nomenclatura.

1er oct. 2004 | par

Top