Suisse Zurich

Muscle anal et suicide: la théorie saugrenue d’un élu UDC

Le parti populiste nous gratifie d'un nouveau dérapage homophobe, particulièrement nauséabond, par la voix du conseiller municipal zurichois Daniel Regli.

20 déc. 2017 | par

regli
Daniel Regli

L’hilarité et l’effroi se mêlaient au Conseil municipal de Zurich, samedi, pendant l’intervention de l’UDC Daniel Regli. En plein débat sur le budget de l’information sur la sexualité destinée aux jeunes, il s’en est pris violemment au contenu d’un site soutenu par la municipalité. Selon lui, lustundfrust.ch fait une intolérable promotion du transsexualisme, de la promiscuité et de l’homosexualité, entre autres. «Mais par contre sur ce site, a poursuivi le conseiller municipal, on ne trouve rien sur la raison qui pousse les homosexuels ayant des partenaires multiples à s’ôter la vie entre 30 et 40 ans. C’est parce que leur muscle anal ne tient plus comme il le devrait.»

La sortie a provoqué un long tumulte dans la salle de l’hôtel de ville, finalement interrompu par les appels au calme du président. L’enregistrement de l’intervention a été mis en ligne par «20 Minuten».

Les Jeunes socialistes ont réclamé la démission immédiate de l’élu municipal de 60 ans, qui ne cache pas ses convictions chrétiennes. «J’ai dit samedi ce que personne ne veut entendre», a expliqué Regli à «20 Minuten». Il assure avoir reçu ses informations d’un médecin de sa connaissance. Probablement le même qui avait soufflé au conseiller national UDC Toni Bortoluzzi son improbable remarque sur le «cerveau à l’envers» des homosexuels, en 2014 sous la Coupole fédérale. Le chef de groupe UDC Martin Götzl considère néanmoins que Regli a raison sur le fond, même si «son discours aurait pu faire preuve de plus de sensibilité» vis-à-vis des homosexuels.

Vrai problème
«Quelqu’un qui est capable, dans une tirade homophobe, de faire le lien entre le muscle anal des homosexuels et le suicide est au-delà de toute conception que je peux avoir d’un politicien», a réagi René Schegg, directeur de l’association gay nationale Pink Cross. Le suicide chez les homosexuels est un vrai problème, qui mérite d’être discuté sérieusement, rappelle-t-il. Et le motif principal est connu: «C’est qu’ils sont encore insuffisamment acceptés dans la société.»

Partager sur
Thèmes ,
Mise à jour 22.12.2017 08:33
16 615 vues

10 commentaires

  1. Par DM:

    “…qui ne cache pas ses convictions chrétiennes.” Ben oui, c’est toujours les mêmes… A croire que sans ami invisible, l’homophobie n’existerait pas !

  2. Par Frédérict:

    Son sphincter anal est tellement clos qu’il chie par la bouche c’est ce qui caractérise la tendance brune en politique.

  3. Par Lau':

    Du coup, le mec, il a tellement peur de se distendre le muscle anal qu’il a renoncé à chier.
    C’est pour ca que y a autant de merde qui sort de sa bouche…

  4. Par OneEyedJoe:

    Ce médecin, il est allé le chercher où? Ou plutôt quand? Au Moyen-Âge? Lorsque l‘on pensait que l‘hystérie (qui ne survenait que chez les femmes) était due au fait que l‘utérus remontait dans le ventre! (D‘où le mot hystérie, d‘ailleurs)

  5. Par Jackie:

    Sait-il que le plaisir anal n’est pas réservé aux hommes, fussent-ils homos? Et perso, ça ne m’a jamais donné des envies de suicide – au contraire!

  6. Par superstronzo:

    L’incontinence provoquée par la sodomie, je crois me souvenir que c’était un de ces mythes caca-pipi qui circulait dans les préaux d’école primaire. Regli en est apparemment resté à ce stade, comme pas mal de ses camarades de parti et coreligionnaires évangéliques. Je suggère de lui offrir un plug pour Noël. Sinon pour son cul, au moins pour sa bouche.

  7. Par gab:

    @Anonymous: il doit être un peu serré. Mais il aurait peut-être besoin d’un moment de détente

  8. Par Oli-CH:

    J’en serais pas si sûre avec La Croix chretienne qu’il a planté dans le cul

  9. Par Anonymous:

    Le muscle anal de Daniel Regli doit être en pleine forme.

La section commentaires est fermée.


Sur le même thème

Top