Gaymap News Cinéma

Berne capitale queer

Queersicht, l’événement cinématographique LGBTIQ de l’automne, va animer les salles obscures de la cité fédérale.

3 nov. 2017 | par

below-her-mouth-queersicht

L’automne est là et les salles de cinéma bernoises à portée de mains. Le festival de film LGBTIQ Queersicht nous propose cette année encore de nous mettre à l’abri des premiers frimas dans la chaleur des salles obscures. Cette année encore, l’événement propose nombre de films dignes d’intérêt. Focus sur deux long métrages qui ont retenu notre attention.

«2 cool 2 be 4gotten»

Le film se déroule dans la province philippine de Pampanga (où son jeune réalisateur Petersen Vargas a grandi), une dizaine d’années après l’éruption dévastatrice du Pinatubo en 1991. Il raconte l’histoire de Felix, un collégien exemplaire, doué, mais introverti et solitaire, dont la morne vie bascule lorsque Magnus et Maxim Snyder, deux beaux garçons nés d’une prostituée locale et d’un soldat américain, débarquent dans son école. Tombé amoureux du magnétique Magnus, en proie à des émotions inconnues, Felix essaye de cacher ses sentiments, mais la tentation est trop forte et il s’engage dans une relation dangereusement complexe avec les deux frères. Tout en mettant en parallèle les bouleversements de la nature et celles de l’être humain, l’auteur propose divers thèmes, l’amitié, l’amour inconditionnel, l’éveil sexuel, une identité confuse, le passage à l’âge adulte, le premier chagrin, la mort. Le tout mêlé à une satire sociale des années 1990, qui ne manque pas d’humour. A retenir plus particulièrement l’excellente prestation des trois acteurs principaux Khalil Ramos, Ethan Salvador et Jameson Blake, ce dernier n’hésitant pas à payer audacieusement de sa personne.

«Below Her Mouth»

La jolie Jasmine (Natalie Krill), qui dirige une agence de mannequins, profite de la brève absence de son fiancé Rile, pour sortir en boîte avec une amie. Elle rencontre alors la sulfureuse Dallas, couvreuse en bâtiments (Erika Linder, top model suédoise) qui vient de rompre avec sa copine. C’est le coup de foudre entre les deux jeunes femmes incapables de se résister l’une à l’autre et qui vont vivre un week-end torride, forçant Jasmine à s’interroger sur son orientation sexuelle. Pour son quatrième film, la réalisatrice canadienne April Mullen s’est entourée d’une équipe technique féminine à 99%, dans une volonté d’authenticité et de réalisme des scènes de sexe. C’est le cas, même si l’auteure en abuse, comme pour mieux nous convaincre de cette idylle passionnelle. On peut également lui reprocher un trop convenu. Mais elle séduit par son regard intelligent dans ce film érotique qui soulève des questions intéressantes. La photographie est soignée, les deux actrices sont crédibles, à commencer par la trouble, charismatique et androgyne Erika Linder, ouvertement lesbienne.

» Queersicht jusqu’au 8 novembre. Toute la programmation sur queersicht.ch

Partager sur
Thèmes ,
Mise à jour 03.11.2017 08:45
484 vues

*


Sur le même thème

Top