Monde Pristina

Première Pride au Kosovo

Le plus jeune pays d'Europe a célébré hier mardi la fierté LGBT avec un défilé modeste en présence du président de l'Etat de 1,9 million d'habitants.

11 oct. 2017 | par

pride-pristina

Ce n’était pas la première fois que les drapeaux arc-en-ciel flottaient dans les rues de Pristina, mardi. Mais ce jour était quand même historique: le Kosovo célébrait sa première Pride annoncée comme telle. Environ 300 personnes ont défilé sur un parcours de 500 mètres dans la capitale, en présence – s’il vous plaît – du président du plus jeune Etat d’Europe. «Nous ne permettrons à personne d’imposer la peur et les menaces à quelque groupe que ce soit», a déclaré Hashim Thaçi, qui avait déjà participé à une marche LGBT au printemps 2016.

La parade, sous le slogan «Au nom de l’amour», était organisée par neuf ONG avec le soutien d’ambassades étrangères. Pour les autorités présentes, l’événement était le moyen de montrer leur attachement aux valeurs européennes de protection des minorités. Le nouveau Premier ministre, le controversé Ramush Haradinaj, avait quant à lui assisté au lancement de la Semaine des fiertés qui précédait la parade.

Menaces
Le rejet pouvait se lire sur certains visage de passants, comme celui d’Ismet, interrogé par Radio Free Europe. Pour lui, les homosexuels «représentent un risque biologique pour notre société, ils détruisent notre population.» De fait, le Kosovo, société patriarcale à majorité musulmane, n’a rien d’un paradis pour les LGBT. Les médias ont d’ailleurs relayé des menaces anonymes contre la Pride, appelant les citoyens à se tenir à distance d’une manifestation qualifiée de «dégénérée», sous peine de «partager le même sort que ceux qui défileront». Aucune violence n’a toutefois été signalée pendant le défilé, escorté par des policiers en civil.

Partager sur
Thèmes ,
Mise à jour 13.10.2017 07:35
2 455 vues

Sur le même thème

Top