La justice française entrouvre la porte à la GPA

6 juillet 2017 – Un enfant né d'une gestation pour autrui- une pratique interdite en France (comme en Suisse) - à l'étranger peut désormais être adopté par le conjoint de son père biologique, et donc se voir reconnaître deux parents en France, a tranché mercredi la Cour de cassation, saisie de deux affaires. Les opposants à la GPA ont immédiatement dénoncé «une capitulation».

» En savoir plus: Le Figaro (Paris)

» Revue de web

Partager sur
Mise à jour 06.07.2017 05:43
771 vues

Sur le même thème

Top