Des GPA toujours plus convoitées

24 juillet 2017 – La révélation par le président du PDC zurichois qu'il était papa d'une petite fille née par gestation pour autrui (GPA) a lancé le débat en Suisse sur le recours à cette pratique officiellement interdite, mais entourée d'un certain flou légal. L’Office fédéral de la justice dit avoir connaissance de trente cas de personnes ayant eu recours à une mère porteuse à l’étranger, contre dix il y a 4 ans. Ces chiffres seraient en réalité beaucoup plus élevés, et en augmentation constante.

» En savoir plus: Tribune de Genève (Genève)

» Revue de web

Partager sur
Mise à jour 24.07.2017 07:24
735 vues

Sur le même thème

Top