Suisse Berne

Débat sur le mariage pour tous prolongé jusqu’en 2019

Le Conseil national a largement rejeté vendredi la demande de l'UDC de classer le projet de réforme qui prévoit d'ouvrir le mariage aux couples gay et lesbiens, et de créer un pacs.

17 juin 2017 | par

libero-pinkcross-mariage-federale
Rassemblement pour l'égalité sur la place Fédérale en 2015. Photo: Sebastian Foersch/Pink Cross.

Pas question de laisser tomber l’ouverture du mariage à tous les couples. Vendredi, le Parlement suisse s’est donné deux ans de plus pour examiner la réforme proposée en 2013 par une initiative des Vert’libéraux et reprise dans un rapport du Conseil fédéral. L’UDC demandait à classer un texte «au mieux inutile, et potentiellement dangereux», selon Yves Nidegger. Invoquant la défense d’une certaine civilisation occidentale, le Genevois a répété à cette occasion son credo: le mariage «est une institution qui sert pour la femme à transmettre la vie. Evidemment, appliquer ce mot à des unions qui par définition ne transmettent pas la vie est une absurdité.» Les milliers de familles homoparentales suisses apprécieront.

Finalement, la demande de classement a été rejetée par 118 voix (gauche, libéraux-radicaux et PBD) contre 71 (quasi totalité des UDC et une petite moitié de démocrates-chrétiens) et deux abstentions. Pour les législateurs, le mariage pour tous helvétique nécessitera d’importantes adaptation du droit suisse dans divers domaines, il verra en outre l’ouverture parallèle d’unions «light» inspirées du pacs français.

Partager sur
Mise à jour 01.07.2017 07:14
2 003 vues

Sur le même thème

Top