Monde Dublin

L’Irlande prête à se doter d’un Premier ministre gay

Leo Varadkar, 38 ans, est pressenti comme prochain chef du gouvernement. La désignation de ce politicien gay, fils d'un émigré indien serait une première dans cet ancien fief catholique conservateur.

31 mai 2017 | par

leo-varadkar

C’est un changement de génération politique qui attend la République d’Irlande. A 38 ans, Leo Varadkar est pressenti comme le prochain Premier ministre du pays après la démission d’Enda Kenny de la tête du parti de centre droit au pouvoir, le Fine Gael. L’actuel ministre de la Protection sociale est le grand favori du vote prévu ce vendredi. Varadkar serait non seulement le plus jeune Taoiseach (chef du gouvernement), mais aussi le premier ayant des racines asiatiques, puisque son père, Indien, a émigré vers l’Europe dans les années 1970.

C’est en 2015, en plein débat sur l’ouverture du mariage civil à tous les couples, que l’ambitieux élu, médecin de formation, avait décidé d’assumer publiquement son homosexualité. «C’est une part de moi, cela ne me définit pas, cela fait partie de ma personnalité, je suppose», avait-il déclaré à la radio. La déclaration avait été saluée comme une belle preuve de courage. Peu après, les Irlandais – autrefois connus pour leur farouche conservatisme catholique – glissaient dans les urnes un «oui» massif au mariage égalitaire.

Gaffes
Comparé au Canadien Justin Trudeau pour son énergie, son authenticité et son charisme, le trentenaire est perçu comme un libéral susceptible de rassembler lors des prochaines élections. Pourtant, des gaffes ont émaillé ses 15 ans (déjà) de carrière politique. On lui a reproché son franc-parler brutal, notamment sur l’état des infrastructures touristiques ou sur la dette, notamment. En 2008, en pleine crise, il avait également suscité un tollé mémorable en suggérant de payer les chômeurs étrangers pour qu’ils retournent chez eux.

«On a fait du chemin, résume la responsable du Fine Gael Nora Owen. Le fait que nous puissions imaginer sans un froncement de sourcil que Leo Varadkar, ouvertement gay et qui vit avec son partenaire, prenne la tête de l’Exécutif, voilà une chose merveilleuse.» L’Irlande ne serait pas le premier pays à se doter d’une dirigeante ou d’un dirigeant ouvertement lesbienne ou gay. L’Islande avait ouvert la voie avec Jóhanna Sigurðardóttir en 2009, deux ans avant la Belgique, avec Elio di Rupo, puis le Luxembourg (2013) avec Xavier Bettel, encore actuellement aux affaires.

Partager sur
Thèmes
Mise à jour 02.06.2017 11:48
1 092 vues

Sur le même thème

Top