Le nouveau président sud-coréen, défenseur des droits de l’Homme… mais pas des LGBT

12 mai 2017 – Avocat spécialiste des droits de l’Homme, Moon Jae-in porte avec son élection une approche plus conciliante avec le Nord, la fin d’une décennie de gouvernance conservatrice et de la corruption. Mais sa position sur la question LGBT ne présage rien de bon. «Je n’aime pas l’homosexualité » a-t-il déclaré lors d’un débat télévisé. Assénant même un radical «bien entendu», lorsque la présentatrice lui demande, surprise, si elle a bien compris. Au lendemain de ce commentaire, quatorze militants LGBT ont confronté le candidat avant d’être interceptés par son service de sécurité puis interpellés par la police et enfermés plusieurs heures en garde à vue. Auparavant, Moon Jae-in draguait l’électorat conservateur en affirmant que les soldats gays, victimes d’une véritable chasse aux sorcières dans l’armée, «affaiblissaient» leurs forces.

» En savoir plus: Têtu (Paris)

» Revue de web

Partager sur
Thèmes
Mise à jour 12.05.2017 07:59
509 vues

Sur le même thème

Top