Après «120 BPM», épargnez-nous vos louanges

31 mai 2017 – Didier Lestrade, cofondateur d’Act Up, salue la récompense accordée à Cannes au film de Robin Campillo «120 battements par minute», mais il rappelle que l’engagement a mis ces militants «au ban de la société». «Sur Facebook, écrit-il dans sa tribune dans Libé, les anciens ­redoutent une mania affective qui serait bien différente du mépris que nous avons dû subir de tous les côtés pendant nos années d’engagement. Nous avons créé ce mouvement au milieu des insultes. Alors please, ne recommençons pas la même blague, c’est gênant pour tout le monde.»

» En savoir plus: Libération (Paris)

» Revue de web

Partager sur
Thèmes , ,
Mise à jour 31.05.2017 08:03
506 vues

Sur le même thème

Top