Monde Océanie

L’Australie en guerre… avec un royaume gay?

Un sénateur ultraconservateur prend pour prétexte un canular vieux de 13 ans pour tenter d'interdire aux bâtiments publics de hisser le drapeau arc-en-ciel.

5 mars 2017 | par

royaume-gay-micronesie

En 2004, un groupe de joyeux Australiens avait mis sur pied une protestation humoristique contre le refus de leur pays de légiférer sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe. Au nom du préjudice causé à la communauté LGBT, ils avaient revendiqué – symboliquement – l’indépendance d’atolls inhabités au large des côtes du Queensland, y proclamant un «Royaume gay et lesbien des îles de la mer de Corail». Peu après, l’«empereur» autoproclamé de ces bancs de sable désolés, un certain Dale Anderson, avait déclaré la guerre à Canberra.

Treize ans plus tard, l’Australie ne reconnaît toujours pas le mariage pour tous, otage d’une lutte acharnée entre les deux principaux partis politiques du pays. Quant au Royaume gay et lesbien, après avoir vanté ses plages de rêves, émis quelques timbres et bien fait rire l’Australie, il n’a pas attaqué son grand voisin. Son site internet semble en sommeil depuis plusieurs années.

«Nation hostile»
Jusqu’à ce que, mardi dernier, un sénateur ultraconservateur connu pour ses positions anti-gay rappelle à son pays l’existence des rebelles indépendantistes gay de la mer de Corail. Eric Abetz a réclamé l’interdiction du drapeau arc-en-ciel sous prétexte que ce dernier «représente une nation hostile, qui si on les croit, a déclaré la guerre à l’Australie». Abetz protestait contre la présence de la bannière sur des bâtiments publics à l’occasion du Mardi gras, le carnaval gay de Sydney.

L’élu est un partisan des pseudo-thérapies de «guérison» de l’homosexualité, rappelle le site Unicorn Booty. Au moment des débats sur le mariage pour tous dans le pays, il avait mis en garde contre des «dégâts irréparables sur les générations futures». Ni le gouvernement du Royaume gay et lesbien, ni son empereur n’ont pour l’instant réagi à cet affront.

Partager sur
Thèmes
Mise à jour 05.03.2017 15:21
1 719 vues

Un commentaire

  1. Par Lesbienne_Paris:

    Dale Anderson a peut être été inspiré par l’histoire de l’île de Lesbos dans la mer Egée…

*


Sur le même thème

Top