Monde Allemagne

«Jamais trop tard pour que justice soit faite»

Le gouvernement d'Angela Merkel a signé un projet de loi qui propose enfin de réhabiliter et d'indemniser les victimes du Paragraphe 175, qui réprimait l'homosexualité en Allemagne.

23 mars 2017 | par

paragraphe175

«Nous voulons envoyer un signal clair, qui montre que l’Etat de droit est capable de corriger ses propres erreurs, car il n’est jamais trop tard pour que justice soit faite», a déclaré Heiko Maas. Le ministre allemand de la Justice a présenté cette semaine un projet de loi réclamé depuis de nombreuses années. Il doit réparer le tort causé à quelque 50’000 hommes condamnés en raison de leur homosexualité de 1949 à 1969. Le Paragraphe 175, instauré en 1871, puis renforcé par le régime nazi en 1935, punissait alors les «rapports contre-nature» de peines de prison. Il a continué à être appliqué jusqu’à son abrogation… en 1994.

Si le projet de réparation est adopté par le Parlement, l’Etat allemand annulera les condamnations et attribuera aux victimes une indemnisation de 3000 euros, plus 1500 euros pour chaque année passée en prison. On estime que 5000 personnes condamnées sous le Paragraphe 175 sont encore vivantes. Klaus Born, l’un d’entre eux, avait témoigné dans «360°» de son incarcération en 1965: «Je n’avais aucun contact verbal ni physique [avec les gardiens et les autres détenus], car sinon j’aurais pu les contaminer!»

La démarche allemande suit de quelques mois une décision similaire prise par le gouvernement britannique. La «Loi Turing» (du nom du mathématicien et héros de guerre Alan Turing) a annulé les condamnations de quelque 50’000 homosexuels à titre posthume. Aucune compensation n’a été prévue.

Partager sur
Mise à jour 24.03.2017 12:39
1 282 vues

Sur le même thème

Top