Monde Allemagne

Employé gay à la crèche: parents en colère priés d’aller voir ailleurs

L'engagement d'un puériculteur homosexuel a divisé les parents d'un établissement berlinois. Sa directrice a tenu bon face aux pressions.

31 mars 2017 | par

creche

Au moment des sorties, «les enfants se disputent pour savoir qui pourra me donner la main». Dans la crèche de Berlin où il travaille, Christian (prénom d’emprunt) est plutôt populaire auprès de ses petits protégés. Il n’en est pas allé de même avec tous les parents, raconte le «Tagesspiegel». L’annonce de son engagement avait provoqué un violent tollé chez une partie d’entre eux. Ils avaient commencé par exiger qu’il ne change pas les enfants et ne les accompagne pas aux toilettes.

Interrogé par des parents, un responsable de l’établissement du quartier populaire de Reinickendorf avait lâché, incidemment, que le trentenaire était gay. La réaction avait été violente: menaces de pétition, pressions. La fronde est venue de parents musulmans de diverses origines – qui forment la quasi totalité des clients de cette crèche. «Pour certains, un homosexuel est automatiquement un abuseur d’enfants», soupire Christian.

Entière satisfaction
Plutôt que de remplacer l’employé, la directrice a prié les parents contestataires d’emmener leurs enfants ailleurs. Outre le fait que le travail de Christian donne entière satisfaction, la présence d’un homme au sein de la crèche est bénéfique au développement des enfants selon elle.

La situation aujourd’hui reste difficile pour Christian, qui se sent constamment surveillé. «En tant qu’homosexuel, on marche sur des œufs», admet le puériculteur. Malgré tout, le dialogue s’est noué avec des parents: «Beaucoup ont été choqués quand ils ont entendu parler des protestations. Ils se sont rangés de mon côté, tout comme mes collègues.» Le trentenaire a pu échanger avec des parents sur leur crainte de mauvais traitements pour leurs enfants. Certains avaient eux-même vécu des abus, qui les ont traumatisés, explique-t-il.

En 2015, un sondage de Queer Germany avait révélé qu’un Allemand sur cinq s’opposait à ce qu’un homme gay s’occupe de petits enfants, rappelle Gay Star News. Pour les lesbiennes, l’opposition s’élevait à une personne sur sept.

Partager sur
Thèmes ,
Mise à jour 02.04.2017 19:52
3 336 vues

3 commentaires

  1. Par Dal:

    Ce n’est pas juste une question d’homosexualité. Les hommes, quelque soit leur orientation sexuelle, sont souvent vu avec suspicion dans les métiers de la petite enfance, par les parents plus que par les collègues.

    Bien sur, c’est encore pire quand on est homme ET gay.

  2. Par toinou:

    C’est vrai, ce genre de chose ne pourrait jamais arriver en France ou aux États-Unis…

  3. Par benji:

    Bah, c’est normal, en Allemagne Merkel n’a pas autorisé le mariage. Alors, après faut pas s’étonner que certains intolérants en profitent pour tirer la couverture à eux. En toute impunité visiblement…

La section commentaires est fermée.


Sur le même thème

Top