Archives Madrid

Transphobie itinérante

La communauté LGBT espagnole se mobilise contre une opération du mouvement ultraconservateur HazteOir, qui parcourt le pays avec un car de propagande anti-trans.

28 février 2017 | par

hazteoir
Photo: Twitter/@PSOEMadridAyto

«Les garçons ont un pénis. Les filles ont un vagin. Ne soyons pas dupes. Si tu nais homme, tu es un homme. Si tu nais femmes, tu le resteras.» C’est le slogan que les Espagnols peuvent lire sur un autocar qui a entrepris de faire le tour du pays. Le véhicule, affrété par le mouvement ultraconservateur HazteOir, vise à dénoncer les nouveaux manuels d’éducation sexuelle qui font une place aux questions d’identité de genre et d’orientation sexuelle: de l’«endoctrinement sexuel», selon l’organisation connue pour ses liens avec des groupes d’extrême droite internationaux.

Le car a commencé à sillonner les rues de Madrid, provoquant la colère au sein de la communauté LGBT. La députée régionale socialiste Carla Antonelli a qualifié l’opération de HazteOir d’«incitation à la haine» et appelé les autorités de la capitale à réagir, alors que l’assemblée provinciale a adopté en juillet dernier une loi spécifique contre les discriminations homophobe et transphobe.

Vulnérabilité
La Plateforme espagnole pour les droits trans a quant à elle demandé l’intervention du procureur général. Elle rappelle que la communauté est particulièrement vulnérable à ce type de propagande, évoquant le taux élevé de tentatives de suicides parmi les mineurs transsexuels – 42% – ainsi que leur exposition au fléau du harcèlement scolaire. L’article 510 du Code pénal national mentionne d’ailleurs l’«atteinte à la diginité» et la «volonté de discréditer» les personnes LGBT. Mais «les lois sont inutiles s’il n’y a pas de volonté de les appliquer», constate le site DosManzanas.

Partager sur
Mise à jour 05.03.2017 10:27
1 757 vues

Sur le même thème

Top