Monde France

Économies sur le dos des LGBT dans les régions

Les nouvelles majorités de droite en Rhône-Alpes-Auvergne et en Ile-de-France sabrent dans les dépenses liées à la lutte contre les discriminations.

21 déc. 2016 | par

wauquiez
Laurent Wauquiez, président de la région Rhône-Alpes-Auvergne.

L’effet du passage à droite de deux des principales régions françaises, en 2015, commence à se faire sentir du côté des associations luttant contre les discriminations. En Rhône-Alpes-Auvergne, ce sont ainsi les aides à des festivals LGBT qui sont dans le collimateur. Celui de Saint-Etienne, Face à Face, s’est vu priver de sa subvention de 5000 euros. Même chose à Ecrans Mixtes: le festival lyonnais a perdu 3000 euros d’aide, le quart de son budget. Vues d’en face, à Grenoble, redoute une décision analogue pour ses 3000 euros.

Les justifications invoquées – il n’y aurait plus d’argent pour tout le monde – ne font guère illusion. Rhône-Alpes-Auvergne a augmenté les subventions à d’autres festivals… Et en septembre dernier, «la Région a accordé 3 millions d’euros aux fédérations de chasse sur trois ans», relève Ivan Mitifiot, d’Ecrans Mixtes, interrogé par LCI.

A gauche, on dénonce des décisions «idéologiques» et «clientélistes» du nouveau président de la région, Laurent Wauquiez, qui a par ailleurs annoncé une baisse de 30% des fonds alloués au Planning familial. L’élu Les Républicains est réputé proche de La Manif pour tous. C’est sans doute aussi pour plaire à ce mouvement ultraconservateur que la Région Ile-de-France vient de supprimer les bourses pour les études sur le genre, les inégalités et les discriminations – une promesse de campagne de sa présidente, Valérie Pécresse.

Plan de mobilisation interministériel
Dans ce climat inquiétant pour les militants pour les droits LGBT en France, une bonne nouvelle vient toutefois de tomber. Selon la radio France Culture, le Gouvernement s’apprête à lancer un plan de mobilisation interministériel contre la discrimination et la haine visant les LGBT. Quelque 1,5 million d’euros y seront affectés sur trois ans. «Nous devons redire avec force que l’égalité doit être incarnée de manière très concrète», a déclaré Hélène Geoffroy, secrétaire d’Etat à la Ville.

Partager sur
Thèmes ,
Mise à jour 21.12.2016 09:20
3 865 vues

4 commentaires

  1. Par kakou:

    La honte ce WQ !
    Il sucre 11’000 Euros pour 3 festivals, alors que ces 3 festivals mériteraient beaucoup +
    Nous, LGBTIQH_ABCD, payons nos impôts et exigeons et nous révoltons contre cette décision mesquine et idéologique.
    A suivre….les copines et copains….

  2. Par Stéphane:

    pour Bobricard – sais-tu que les homosexuels ne sont que né de parents biologiquement hétéros. Pourquoi stigmatiser les LGBT seulement – Pour les retraités, tu paies, pour l’éducation tu paies, pour les chômeurs tu paies. Pourquoi ne pas payer pour obtenir une cohésion social ? – marre de cette homophobie “ordinaire” – Marre de cette intolérance envers eux, marre d’avoir des structures qui accueilles des homos, pour les soutenir – ne serait-il plus préférable que les homos et hétéros se respectent et que les homos ne soient pas rejetés par leur familles – tant qu’il y a homophobie, ou plus généralement ségrégation avec des minorités, il faudra que tu paies.

  3. Par bobricard:

    Très bonne initiative. Marre de payer pour les LGBT !

  4. Par benji:

    Quand Wauquiez a refusé d’accueillir une partie des migrants de Calais dans sa région qui est d’abord la nôtre, on a rien dit. Quand Wauquiez a refusé de subventionné le cinéma LGBT, on ne dit rien. Et après ?

La section commentaires est fermée.


Sur le même thème

Top