Suisse À l'écoute

Violences homophobes et transphobes enfin répertoriées

Projet associatif national, LGBT+ Helpline a ouvert ses lignes. Son but: aider les victimes de crimes de haine et mettre un terme à l'invisibilité statistique de ce type d'agressions en Suisse.

15 nov. 2016 | par

lgbt-helpline
Une campagne d'affichage accompagne le lancement de la ligne d'écoute. Photo: lgbt-helpline.ch

C’est fait. La Suisse dispose, depuis hier, de son observatoire national des violences homophobes et transphobes. Mise en place par plusieurs organisations, dont Pink Cross, Los, Transgender Network et Queeramnesty, une hotline spécialisée dans les crimes de haine visant les personnes lesbiennes, gay, bi et trans* a ouvert hier ses lignes. Le service, accessible par téléphone (0800 133 133, ouvert 24 heures sur 24), e-mail et internet, est proposé dans les trois langues nationales, ainsi qu’en anglais. Quelque 30 conseillers aux profils divers s’y relaient pour aider les victimes à chercher, le cas échéant, de l’aide psychologique ou médicale et à porter plainte.

Le but de LGBT+ Helpline est double: d’une part aider les victimes dans leurs démarches et de l’autre, recueillir des données sur la fréquences et le type d’agressions. Aujourd’hui, celles-ci ne sont pas répertoriées spécifiquement par les forces de l’ordre, ni par la justice, en l’absence d’une norme pénale inclusive – toujours en débat au Parlement.

LGBT+ Helpline prévoit également de publier un rapport annuel sur la situation des crimes de haine en Suisse. Il sera livré à l’OSCE, l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe.

Au-dessous du radar
Pour Bastian Baumann, de Pink Cross, il ne peut y avoir de poursuites et de prévention efficaces sans statistique: «Ce qui n’est pas répertorié, passe au-dessous du radar de l’administration, de la police et de la politique.» Selon lui, il y a un important écart de traitement entre les villes, où les policiers sont souvent formés à la spécificité des violences homophobes et transphobes, et les régions rurales.

» lgbt-helpline.ch

Partager sur
Mise à jour 16.11.2016 09:42
2 813 vues

Un commentaire

  1. Par Sylvain:

    C’est une excellente nouvelle mais c’est quand-même incroyable que le confédération ne fasse pas de statistiques…

La section commentaires est fermée.


Sur le même thème

Top