Monde Istanbul

Mobilisation pour Levent Pişkin

Dernière victime en date des purges tous azimuts menées par le pouvoir en Turquie, l'avocat et militant LGBT a été libéré après deux jours de détention. Il reste sous enquête.

16 nov. 2016 | par

levent-piskin

Plusieurs organisations internationales se mobilisent pour la libération de Levent Pişkin. Cet avocat, également représentant du parti d’opposition pro-minorités HDP et militant LGBT, a été arrêté lundi à l’aube dans son appartement d’Istanbul et jeté dans une cellule d’un poste de police de Bursa. Il y est détenu sans inculpation et sans possibilité de visites.

Mise à jour 17.11
Le site KaosGL a annoncé la remise en liberté provisoire sous contrôle judiciaire de Levent Pişkin, après quarante-huit heures de détention. Il est également sous le coup d’une interdiction de sortie du territoire turc. Pour l’heure, aucune charge n’a été retenue contre lui.

Les autorités reprochent au jeune militant d’avoir transmis un message de «propagande terroriste» d’un des principaux chefs emprisonnés du HDP, Selahattin Demirtaş, à un magazine allemand. Le jour de son arrestation, Pişkin devait participer à la défense de 46 avocats placés derrière les barreaux. Depuis le coup d’Etat manqué du 15 juillet, la Turquie est secouée par d’interminables purges, qui frappent tous les services publics, les ONG et l’opposition du centre et de la gauche.

Bête noire
L’avocat stambouliote est devenu une des bêtes noires des islamo-conservateurs au pouvoir et des nationalistes. En 2014, il avait notamment été condamné pour insulte à Recep Tayyip Erdoğan. A la suite d’un discours où celui qui était alors encore Premier ministre faisait la leçon aux membres de la communauté religieuse alévite, il avait tweeté: «Il ne manquerait plus, maintenant, qu’Erdoğan déclare: Je suis un parfait homo. Mais on ne va pas apprendre ce que ça veut dire d’être homo de ta part. Bisous #LGBTinConstitution.» La plaisanterie lui avait valu une peine de prison, commuée en amende.

L’Organisation mondiale contre la torture et la Fédération internationale des droits de l’homme ont appelé leurs membres à écrire aux autorités la libération de Levent Pişkin et la garantie de ses droits.

» Lire le communiqué de l’OMCT (17.11)

Partager sur
Thèmes
Mise à jour 17.11.2016 09:32
1 422 vues

Sur le même thème

Top