Monde Afrique

Deux Ivoiriens emprisonnés pour le seul fait d’être en couple

L'homosexualité n'est pas un crime en Côte d'Ivoire. Pourtant, deux gays dénoncés par un proche viennent d'écoper de 18 mois de prison.

18 nov. 2016 | par

prison-cote-divoire

La presse ivoirienne a rapporté cette semaine l’arrestation et la condamnation de deux jeunes hommes à Sassandra, ville côtière à 250km à l’ouest d’Abidjan. P., décrit comme un vigile de 31 ans, et L., 19 ans, auraient été surpris en plein rapport sexuel par l’oncle de L., qui a porté plainte. Le couple a comparu le 10 novembre devant un tribunal, où les deux hommes ont assumé entretenir une relation «depuis longtemps». «En quoi est-ce un délit?» aurait demandé l’un d’eux à la barre.

De fait, l’homosexualité n’est pas punissable en tant que telle en Côte d’Ivoire, mais le procureur a estimé que leur comportement «contre nature» devait être sanctionné. Le juge l’a suivi. Les prévenus ont écopé chacun de 18 mois ferme pour «acte impudique». Pour Slate Afrique, ce verdict crée un «triste précédent». «Nous sommes révoltés par ce qui s’est passé et par le jugement qui a été rendu», a commenté Franck Amani, directeur d’Espace Confiance, une ONG de défense des droits humains, à l’agence AP.

Livrés à la vindicte populaire
Malgré l’existence d’une communauté gay dans plusieurs ville du pays, l’homophobie reste très forte dans la population, les institutions et les médias. Cet été, six hommes qui avaient été photographiés en train de signer le livre de condoléances pour les victimes de l’attentat d’Orlando avaient été livrés à la vindicte populaire en tant qu’homosexuels. Ils avaient dû fuir leur domicile.

Partager sur
Thèmes
Mise à jour 18.11.2016 09:20
2 026 vues

Sur le même thème

Top