Monde Histoire

Une rue au nom des premières mariées lesbiennes d’Espagne

La Corogne va célébrer la mémoire de Marcela et Elisa, deux femmes rebelles qui avaient tenté de s'unir en 1901, un siècle avant la légalisation des unions homosexuelles en Espagne.

26 oct. 2016 | par

marcela-elisa

La ville espagnole de La Corogne s’apprête à rendre un hommage symbolique à deux pionnières. Au nom de la «reconnaissance des identités sexuelles», le principal parti à la municipalité, Marea Atlántica, a proposé de donner un nom de rue aux premières mariées homosexuelles d’Espagne, plus d’un siècle avant l’instauration du mariage pour tous en 2005. La motion est soutenue par le reste de la gauche, majoritaire à l’assemble municipale, rapporte le site LGBT Cáscara Amarga.

Marcela Gracia Ibeas and Elisa Sanchez Loriga, deux institutrices du village de Dumbría, s’étaient unies officiellement dans une église de La Corogne, le 8 juin 1901. Pour cela, la seconde s’était travestie et s’était inventé une identité d’homme: celle de Mario, aspirant à la conversion au catholicisme de retour du Royaume-Uni. L’Eglise locale s’était empressée de baptiser ce nouveau fidèle, avant de marier le couple.

Lynchage
Mais la supercherie a été découverte peu après, provoquant un scandale dont les journaux nationaux se sont délectés. Excommuniées, Marcela et Elisa-Mario ont échappé de peu au lynchage et ont fui vers le Portugal voisin. Elles auraient été brièvement arrêtées à Porto avant de s’embarquer pour Buenos Aires, avec la petite fille née de Marcela. Les historiens perdent leur trace en Argentine, où elles auraient adopté une nouvelle identité. Étrangement, leur mariage religieux de 1901 semble n’avoir jamais été annulé.

Cette histoire incroyable a fait l’objet d’un essai de Narciso de Gabriel, «Elisa y Marcela», paru en 2010. Un film consacré au couple est par ailleurs en projet.

Partager sur
Mise à jour 29.10.2016 09:57
6 888 vues

Un commentaire

La section commentaires est fermée.


Sur le même thème

Top