Suisse Bâle

Coming-out trans en pleine campagne électorale

Rebecca Burkhardt, autrefois à la tête du synode catholique bâlois, achève sa transition alors qu'elle vise un siège au Parlement cantonal sous les couleurs du PDC.

3 oct. 2016 | par

rebecca-burkhardt

Le nom de Basil Burkhardt figure sur les listes du Parti démocrate-chrétien (PDC) en vue de l’élection au Grand-Conseil de Bâle-Ville. Sauf que sur le site du parti, la photo est celle d’une femme d’une cinquantaine d’années. C’est bien la même personne. Rebecca Burkhardt, comme elle se fait appeler désormais, n’a pas encore fait changer son état-civil. Elle doit encore régler son divorce et produire un certificat médical, ce qui lui semble absurde: «Je ne suis ni malade ni gaga. Au contraire, je suis enfin bien dans ma peau!»

Le coming-out de cette juriste de formation dans le cadre professionnel s’est déroulé sans problème à la fin du mois dernier, raconte la «Basellandschaftliche Zeitung». Le PDC, qui comprend un important courant catholique conservateur, l’a également bien accueilli, assure-t-elle.

Engagement au sein de l’Eglise
Ce choix partisan était naturel pour Rebecca Burkhardt, qui défend une politique bourgeoise favorable aux PME, et s’est engagé de longues années au sein de l’Eglise. Sous le nom de Basil, elle a notamment présidé le synode bâlois, et auparavant travaillé au sein de l’Eglise genevoise. Rebecca reste aujourd’hui une fidèle de sa paroisse.

Les élections bâloises se dérouleront le 23 octobre. Le même jour, en Argovie, l’élection au Conseil d’Etat (Exécutif cantonal) verra se présenter une autre femme trans, Jil Lüscher, en tant qu’indépendante.

Partager sur
Thèmes , ,
Mise à jour 03.10.2016 09:09
1 099 vues

Sur le même thème

Top