Sexualités Télé

Un prince charmant de pacotille en guise de Bachelor gay

Un «entrepreneur et philanthrope» est la vedette d'une téléréalité américaine qui fait jaser. Le très photogénique Robert Sepulveda Jr traîne quelques casseroles.

2 sept. 2016 | par

bachelor-prince-charming-gay-sepulveda
Robert Sepulveda et un slip qui attire toutes les convoitises.

Des traits fins, une abondante chevelure poivre et sel, des abdos de statue grecque, une situation sociale enviable (décorateur d’intérieur!) et une élégance à toute épreuve (ou presque)… Robert Sepulveda Jr a tout du prince charmant. C’est d’ailleurs à ce titre qu’il a été choisi par MTV pour briller dans un «Bachelor» version gay, que la chaîne Logo va bientôt diffuser aux Etats-Unis. Les teasers de «Finding Prince Charming», avec ses 13 beaux prétendants, ont d’ailleurs fait le tour du web ces derniers mois.

bachelor2

Evidemment, sous la fine surface de romantisme, plusieurs médias américains n’ont pas tardé à découvrir une réalité un peu plus prosaïque: Sepulveda a derrière lui une carrière d’escort et d’acteur porno dans des productions de bas étage. Ce passé de travailleur du sexe a immédiatement déclenché une polémique. Le blog Jezebel a défendu cet outing embarrassant pour souligner ce qu’est «Finding Prince Charming»: l’énième variation trash d’une télé-réalité qui porte très mal son nom. D’autres ont toutefois objecté que la dénonciation du passé classé X du trentenaire contribuait à la stigmatisation des travailleurs du sexe.

«Le passé, c’est le passé»
Le Bachelor a mis du temps à répondre à ces révélations. Il l’a finalement fait dans le Huffington Post: «Le passé, c’est le passé, a expliqué Sepulveda à Noah Michelson. J’étais jeune et ça m’a aidé à payer mes études. Mais ce que je veux que les gens voient, c’est ce que je suis aujourd’hui: un entrepreneur et un activiste. J’ai commencé une organisation à but non lucratif et, vous savez, je me concentre sur le show.»

Un activiste? En fait, l’ONG de Sepulveda, Atlanta Rainbow Crosswalks, a ajouté à la confusion générale. Sa mission philanthropique consisterait à… repeindre des passages piétons aux couleurs de l’arc-en-ciel. Et encore. Vulture.com relève que ces activités sont essentiellement virtuelles. Sepulveda a précisé avoir finalement redirigé des dons à des refuges pour animaux et à d’autres organisations d’Atlanta.

La série, qui débutera le 8 septembre, s’annonce donc comme une jolie pantalonnade kitsch. Funny or Die a d’ailleurs résumé l’absurdité du concept avec une vidéo parodique (avec les apparitions de George Takei et de Lance Bass, qui présente «Finding Prince Charming») où les 13 prétendants s’amusent très bien sans ce tocard de Bachelor…

Partager sur
Mise à jour 03.09.2016 10:13
3 101 vues

2 commentaires

  1. Par superstronzo:

    ouais bon on est beaucoup à avoir un passé gay sans avoir fait des films x et des passes, puis parader ensuite comme le célibataire idéal. Finalement, ça montre à quel point le concept de ce type d’émission est absurde

  2. Par Fred:

    Un gay qui se révèle avoir… un passé gay — je suis hor-ri-fiée!

La section commentaires est fermée.


Sur le même thème

Top