Suisse Zurich

La sexparty aux relents nazis n’aura pas lieu

Le Rage, un sexclub gay zurichois, a annoncé sur son agenda une soirée sur le thème de la Seconde guerre mondiale. Les uniformes du IIIe Reich y étaient implicitement les bienvenus.

5 sept. 2016 | par

bunker13

«Aucune limite!» proclamait il y a peu la page agenda du Rage sous la date du 1er octobre. Ce samedi soir-là, le club gay de Schlieren devait organiser une soirée plutôt surprenante dans son antre de la banlieue de Zurich: «Bunker 13». Dresscode prévu: uniformes, avec une préférence pour les tenues militaires. Jusque là, rien de nouveau pour ce vaste sexclub de renommée européenne. Le Rage organise chaque mois ou presque une soirée uniformes dans le cadre de ses événements fétichistes. Sauf que «Bunker 13» se plaçait résolument sous le signe de la Seconde guerre mondiale, comme l’indiquait en toutes lettres le flyer de la soirée. Les noctambules y étaient invités à rejoindre le «bunker du Reich», lisait-on en caractères gothiques. Pire: la photo qui illustrait le carton montrait un soldat coiffé d’une casquette nazie, debout sur une voie de chemin de fer.

Le flyer initial de la soirée du 1er octobre

Le flyer initial de la soirée du 1er octobre. Cliquer sur l’image pour agrandir.

Interrogé par «20 Minuten», un porte-parole du Rage a assuré que la soirée n’avait rien de politique: «Il s’agit seulement d’un fétiche. Cest un peu comme le sel dans la soupe, pour le rendre plus excitant.» Il assure également que ce type de fête n’a rien d’exceptionnel, on en organiserait même en Allemagne. Pourtant, l’utilisation de symboles du régime hitlérien tombe sous le coup de l’article 86a du Code pénal Outre-Rhin. Ceux qui nourrissent des fantasmes sur les uniformes nazis ont donc tout intérêt à les réaliser en Suisse…

Ignorance et stupidité
A l’organisation nationale des gays, Pink Cross, le secrétaire Bastian Baumann a exprimé son incrédulité: «Compte tenu de la persécution des homosexuels pendant la période nazie, le nom et la description de la soirée fétichiste semblent insensibles et inappropriés.» Un psychologue interrogé par le quotidien alémanique sur les comportements fétichistes s’étonne également de ce flirt avec le symbolisme nazi: «Cela montre seulement l’ignorance et la stupidité des organisateurs», résume Thomas Spielmann.

Le tollé médiatique a finalement eu raison du «Bunker 13», qui a disparu de l’agenda du Rage. A sa place, le club de Schlieren organise une nuit «Arschfickerei» («enculerie») beaucoup plus conventionnelle. A moins qu’il ne s’agisse d’une réponse aux critiques…

Partager sur
Mise à jour 07.09.2016 07:31
4 538 vues

4 commentaires

  1. Par kakou:

    Il y aurait tant d’actualité sans aller chercher dans le passé :
    Viens te faire :
    -Fister par Poutine ou l’inverse
    -Enculer par Erdogan ou l’inverse
    -Insulter par Dutertre ou l’inverse
    -Cracher dessus par Trump ou l’inverse
    -Baffer par Bachar ou l’inverse
    -Torturer par Daech, non, pas l’inverse
    -Baiser dans un camp de réfugié.e.s derrières les barbelés ou l’inverse
    -Pisser dessus par Freysinger ou l’inverse
    et la liste est longue et sans fin (j’ai oublié pleins de dictateurs et pipi, caca, sperm, sang, ghb, chemsex, etc.)
    Le temps est venu pour que la scène SM devienne un peu géopolitique, militante, en prise avec les réalités actuelles !
    Oui Chef, je t’aime et te respecte !

  2. Par superstronzo:

    Que les mecs portent ce qu’ils veulent chez eux… A chacun son trip
    Mais qu’une boîte gay aille draguer les fétichistes du IIIe reich de manière aussi irresponsable et cynique m’hallucine

  3. Par Jetlagay:

    Les homosexuels notoires qui militent ouvertement pour le droit de porter le Burkini sont les mêmes qui interdisent à d’autres de porter un costume le temps d’une soirée fétichiste… cherchez l’erreur…

  4. Par kakoo:

    On fantasme comme on peut pour ceux qui ne connaissent pas de près la réalité de la vie carcérale actuelle ds le monde et en europe.
    Enculerie oui mais avec un peu de Qi !

La section commentaires est fermée.


Sur le même thème

Top