Suisse Argovie

Jil Lüscher, première trans à l’assaut d’un Exécutif cantonal

L'éditrice de 59 ans a annoncé sa candidature non partisane à l'élection complémentaire d'octobre en Argovie.

27 août 2016 | par

jil-luescher

«Le courage du changement»: c’est le slogan choisi par Jil Lüscher pour sa campagne électorale. Cette éditrice de 59 ans a annoncé sa candidature pour le Conseil d’Etat du canton d’Argovie. Une élection partielle en octobre doit désigner un remplaçant à la Verte Susanne Hochuli. Nouvelle venue en politique, Jil Lüscher n’est pas une inconnue en Suisse alémanique. Il y a quelques années, sa transition avait été suivie par les caméras de la télévision locale M1.

Elle regrette que son parcours de transsexuelle tende à faire passer ses engagements politiques au second plan, et en particulier son cheval de bataille: l’éducation et la formation. «Je suis notamment d’avis qu’il faut renforcer le système dual et renforcer l’attrait de l’apprentissage.» Elle espère toutefois que son histoire personnelle pousse «les personnes qui manquent de confiance en elles de réaliser leur potentiel», confie-t-elle à «Blick».

Tentatives encore trop rares
Peu de trans ont tenté l’aventure électorale. Alecs Recher, un des fondateurs de Transgender Network, a été un des seuls élus trans du pays, au parlement de la ville de Zurich. En Suisse romande, Annick Ecuyer a défendu les couleurs d’Ensemble à gauche à Genève. Aux dernières municipales, elle est arrivée 4e des viennent-ensuite de sa liste. Jil Lüscher est la première trans à viser un Exécutif – une mission qui paraît très difficile en indépendante, face aux grands partis. «Mais je prends ma candidature très au sérieux, je suis persuadée que je ferais une bonne conseillère d’Etat», déclare-t-elle.

Partager sur
Thèmes ,
Mise à jour 28.08.2016 08:26
1 885 vues

Sur le même thème

Top