Sexualités VIH/sida

Lubrifiant: la Tanzanie au régime sec

Les autorités du pays d'Afrique australe veulent interdire l'importation de lubrifiant. Selon elles, la distribution de ce produit encourage la sodomie.

23 juillet 2016 | par

lube

Alors que la conférence mondiale sur le sida fermait ses portes à Durban, en Afrique du Sud, un autre pays d’Afrique australe s’illustrait – sous couvert de lutte contre la pandémie – par une mesure anti-gay ahurissante. La Tanzanie a entrepris de stopper l’importation et la distribution de lubrifiant intime, notamment auprès des homosexuels. «Le ministère s’est entendu avec les organisations concernées pour qu’elles nous donnent l’argent qu’elles utilisaient pour se procurer du lubrifiant afin que nous achetions des lits pour les maternités», a précisé la ministre de la Santé, Ummy Mwalimu.

Le gouvernement tanzanien semble penser que la pénurie de gel découragera les rapports sexuels entre hommes. L’utilisation de lubrifiants adéquats est reconnue comme une des principales conditions de l’efficacité du préservatif dans la lutte contre le virus. En 2011, 1,6 million de Tanzaniens (sur une population de 50 millions) vivaient avec le VIH.

Arrestations
La Tanzanie fait partie des pays qui ont hérité de l’époque coloniale une législation répressive à l’égard des homosexuels. Les rapports «contre nature» y sont théoriquement passibles de la prison à vie. Toutefois, ces dispositions semblaient peu appliquées, en tout cas jusque récemment. Le nouveau chef de l’Exécutif de la région de Dar es Salaam, a annoncé des raids dans les milieux gay de la capitale économique, après une série d’arrestations.

Source: 76crimes.com

Partager sur
Mise à jour 23.07.2016 08:31
3 112 vues

Sur le même thème

Top