Culture Cinéma

Désir et jalousie sous le soleil de Pantelleria

L’Italien Luca Guadagnino propose avec «A bigger Splash» un remake de «La piscine». D’un kitsch assumé.

15 juin 2016 | par

biggger-splash
Matthias Schoenaerts et Dakota Johnson.

Un lieu paradisiaque, une maison sublime dans les fleurs et la verdure, un grand bassin bleu. Le rêve pour la rock star Marianne Lane, interdite de parole à la suite d’une extinction de voix et qui est venue, avec son amoureux Paul, se reposer les cordes vocales dans l’île sicilienne de Pantelleria. Mais finies l’harmonie, la tranquillité et la langueur de l’été, quand débarquent à l’improviste son exubérant producteur Harry et sa fille Pénélope. Une visite qui s’annonce comme une menace. Autrefois son amant, Harry veut reconquérir Marianne, qu’il avait imprudemment poussée dans les bras de Paul…

«A Bigger Splash», signé de l’Italien Luca Guadagnino, est un remake de La piscine de Jacques Deray, un petit chef d’œuvre mettant alors en scène le couple aussi mythique que magnétique Alain Delon/Romy Schneider, que venait déranger le très charismatique Maurice Ronet, accompagné de la gracile et nonchalante Jane Birkin. Pour son adaptation actualisée, le cinéaste a fait appel à Tilda Swinton, Matthias Schoenaerts, Ralph Fiennes et Dakota Johnson. Un choix honorable. Cherchant trop l’effet dans une mise en scène désincarnée, le réalisateur tente, sans vraiment y parvenir, le mélange de tension érotique et de suspense psychologique autour de la piscine. A l’image de Jacques Deray, il veut ainsi impliquer dans un jeu de désir, de jalousie et de vengeance, la star de la musique quasi muette, son nouvel amant gigolo sur les bords, son ex envahissant, outrancier, cabotin, frénétique jusqu’à l’hystérie et sa progéniture ravissante mais un peu là où on la pose.

Pas toujours à la hauteur
Luca Guadagnino, à qui on reconnaît un style, assume certes le côté kitsch et frivole de son œuvre. Mais en dépit de la fidélité dans le déroulement de l’action, force est de constater que la copie n’est pas vraiment à la hauteur de l’original, huis-clos plus sensuel, trouble et ambigu. Reste la beauté de Pantelleria, que le cinéaste nous fait un peu visiter en promenant ses comédiens. Et pour le coup l’île des stars n’a rien à envier à Saint-Tropez.

» Sortie aujourd’hui sur les écrans romands

Partager sur
Thèmes
Mise à jour 26.09.2016 08:26
786 vues

Sur le même thème

Top