Sexualités Australie

Les blagues de Miss et Mister Sida ne passent pas

Des spécialistes des maladies sexuellement transmissibles ont qualifié d'«irresponsable» la campagne de prévention lancée par une marque de préservatifs sur l'app Tinder.

6 avril 2016 | par

sida-tinder

Les créatifs de Hero Condoms, une marque australienne de préservatifs, ont eu l’idée de créer à Sydney des faux profils sur l’application de drague Tinder. On y découvre ainsi les photos alléchantes d’un jeune homme nommé «Aydes» et d’une jolie «Aydy», «une fille vraiment positive». Dans la description de ces utilisateurs bidon, on peut lire «Cliquez-moi si vous aimez… un virus incurable qui détruit le système immunitaire, une perte de poids rapide, une fatigue extrême… et une inévitable mort prématurée. Et… les chats aussi!» ou encore «Toc, toc, toc, qui est là? C’est le sida!» D’autres faux profils illustrent la gonorrhée, la syphilis et le chlamydia.

Des spécialistes de la lutte contre les IST ont condamné la campagne, qui perpétue des «fausses informations» sur le VIH, notamment l’idée qu’il mènerait à une «inévitable mort prématurée». En outre, Hero Condoms renforce selon eux la croyance qu’il existe un certain type d’individus responsables de la propagation de l’infection. «Cela contribue à la stigmatisation qui entoure les IST, et c’est précisément ce qui fait que les gens évitent de se faire tester et traiter», réagit le militant Nic Holas, contacté par le site Buzzfeed. Hero Condoms a défendu son initiative comme un moyen de relancer la discussion sur les maladies sexuellement transmissibles auprès des jeunes.

Partager sur
Mise à jour 08.04.2016 09:32
2 767 vues

Sur le même thème

Top