Tendances Come-back

Éternellement fabuleuses

En attendant de les retrouver au cinéma cet été, révisons nos classiques en nous replongeant avec délice dans les délires éthyliques de nos deux héroïnes british préférées, Eddy et Patsy!

7 avril 2016 | par

absolutely-fabulous-lefilm
Edina (Jennifer Saunders) & Patsy (Joanna Lumley) dans la version 2016 de «Ab Fab» DR

Dans la culture gay, il y a un avant et un après Absolutely Fabulous. Débarquées sur la chaîne anglaise BBC Two en novembre 1992, Edina Monsoon – Eddy pour les intimes – et son acolyte Patsy Stone ont aussitôt été propulsées au rang de femmes totem au panthéon des bien-nommées icônes gay. Au générique, une brunette attifée en Christian Lacroix – son Dieu absolu – éternellement tiraillée entre sa fille intello-barbante Saffron et son amie toxique Patsy, une version déglinguée d’Amanda Lear à la sauce Ivana Trump pour le mauvais goût vestimentaire. Comment résister à pareil combo? Impossible. Au fil des épisodes des 5 premières saisons de la série, les aventures, ou plutôt les mésaventures, des deux quadras Londoniennes complètement accros à la mode, à la drogue et au sexe avec de jeunes éphèbes deviennent cultes et marquent toute une génération.

A l’instar de Carrie Bradshaw dans Sex & The City, dont les chroniques existentialo-glam écrites depuis son lit de princesse fashion dans son appartement de rêve à Manhattan inspirent toute une génération de futures bloggeuses, les existences d’Eddy et Patsy, noyées dans des bulles de champagne incarnent «une vie de rêve» pour leurs nombreux fans.

Ratages
Depuis, l’eau a coulé sous les ponts. Beaucoup d’eau. Dans les années 2000, aucun des comebacks plus ou moins poussifs du tandem vieillissant à la télévision ne parvient à faire oublier la fraîcheur des premiers épisodes. En 2001, l’abominable adaptation française réalisée au cinéma par Gabriel Aghion ne fait que renforcer le manque. Ni Balasko dans le rôle d’Eddy, ni Nathalie Baye dans le rôle de Patsy n’arrivent à la cheville des originales. Malgré toute leur bonne volonté, les deux actrices restent enfermées dans un registre purement français, alors que la série anglaise est hilarante car elle est, justement, so british. Un peu comme si on demandait aux Nuls de faire du Benny Hill: mission impossible. Qu’à cela ne tienne, les puristes oublient vite ce fâcheux incident et, faute de nouveaux épisodes, se replongent dans le coffret intégral en réalisant avec effroi que l’humour hystérique des débuts a pris un méchant coup de vieux. Argggh, l’épreuve du temps. Il ne suffit pas d’insérer des tweetos et des références à la dynastie Kardashian pour assurer les fou-rires. Un peu dépités, les fans commencent à se faire une raison…

Alors quoi, quelqu’un oserait penser qu’elles allaient s’en aller comme ça, Patsy et Eddy, sans crier gare? Sans une dernière rafale de scandales, sans chercher à avoir le dernier mot? Sans persister à être absolument fabuleuses pour toujours? C’est bien mal les connaître! 2016 marque le grand retour des deux fabuleuses. Autant décaties que botoxées, elles sont assoiffées de glamour et de sensations fortes. Une énième saison pour le petit écran? No way babies, elles reviennent au cinéma. Verdict le 1er juillet, date de la sortie du film en Grande-Bretagne. A voir le premier teaser diffusé il y a quelques semaines sur YouTube, on ne perd rien pour attendre, sweety darling!

Partager sur
Mise à jour 07.04.2016 08:37
2 285 vues

Un commentaire

  1. Par superstronzo:

    Bande annonce déjà pas drôle: AbFab à Hollywood, ça promet d’être une sacrée merde, probablement aussi blet que les films Sex and the City. Moi, je ne me lasse pas de regarder des vieux épisodes des trois premières saisons… qui ont déjà plus de 20 ans

La section commentaires est fermée.


Sur le même thème

Top