Monde États-Unis

Une armée de twinks aux trousses de «Daddy Trump»

Un groupe parodique de fans gay du candidat populiste républicain fait un tabac sur les réseaux sociaux. Objectif de Twinks4Trump: «troller le plus grand troll d'Amérique».

5 mars 2016 | par

twinks4trump

Parmi les parasitages en tout genre dont fait l’objet la campagne pour les primaires américaines, on connaissait Hookers for Hillary («Tapineuses pour Hillary») ou Bottoms for Hillary («Passifs pour Hillary»). Voici à présent que Twinks4Trump fait un tabac sur Twitter. Le compte propose une avalanche de minets dénudés miaulant leur admiration pour #Daddy Donald.

Ils aiment tout de lui, à commencer par sa mèche emblématique, qui orne le logo et les t-shirts de Twinks4Trump.

Voici Dustin: «En tant que rouquin, je subis la discrimination. Je sais que Trump se préoccupe de diversité capillaire comme aucun autre candidat»

Et ils manifestent leur enthousiasme dans des tweets à l’humour camp et à l’orthographe approximative.

Les autres candidats en prennent aussi pour leur grade: l’évangélique Ted Cruz («Je ne pourrais pas supporter de voir son double menton à la Maison Blanche»), le socialiste Bernie Sanders («trop vieille») ou le modéré John Kasich («Jamais entendu parler de celle-là?»)…

Casse-toi @MonicaLewinsky. Il y aura une nouvelle classe de stagiaires quand Daddy Trump sera préz

Voici Greg: «Bien sûr Trump va probablement expulser une tonne de gens. Mais ça fera plus de tables libres pour le brunch, non?»

Les animateurs du compte, qui a réuni près de 4000 suiveurs en quelques jours, n’ont pas trop à forcer leur humour graveleux, tant les attaques des primaires républicaines volent bas. La semaine passée, Trump, critiqué par Marco Rubio sur la taille de ses mains, a «garanti» qu’il n’avait pas de problème avec la taille d’un autre de ses appendices.

Voici Greg: «J’aime les petites mains charnues de Trump. Je me sentirais très à l’aise avec son doigt sur le bouton»

Contacté par le «New York Magazine», le créateur de @Twinks4Trump a résumé ainsi sa philosophie: «troller le plus grand troll d’Amérique». Cody Parmenter, nerd de 24 ans (plutôt bear de son propre aveu) se sert d’images de twinks piqués sur Google Images pour convoyer ses messages absurdes. Ce spécialiste des médias sociaux basé à Seattle a expliqué que l’idée lui est venue en voyant la vidéo de trois jeunes fans de Trump, aussi mignons que naïfs, persuadés de créer un «mouvement» de jeunes en soutien au milliardaire.

A la grande surprise de Parmenter, le compte est suivi par de nombreux fans gay de Trump. «La chose la plus intrigante à mes yeux, c’est qu’il y a des individus de la communauté LGBT qui soutiennent vraiment Trump et qui pensent qu’il ferait le meilleur président. Ils m’intéressent»

Quand daddy te sourit, ton coeur se met à fondre

Partager sur
Mise à jour 06.03.2016 09:23
6 098 vues

Sur le même thème

Top