Sexualités Allemagne

Prisonnier de 13 cockrings, il est délivré par les pompiers

Les soldats du feu de Munich ont raconté une intervention peu banale, mardi auprès d'un patient de 52 ans en piteux état.

10 mars 2016 | par

cockrings

C’est une opération extrêmement délicate qu’ont réussie les pompiers de Munich, mardi passé. Ils ont été appelés à la rescousse par un hôpital qui venait de recevoir un homme de 52 ans. Le malheureux ne pouvait plus se libérer de ses cockrings. Quatre jours plus tôt, il en avait enfilé successivement treize à la base de son pénis. Son membre avait enflé, le laissant prisonnier des anneaux en acier.

Les soldats du feu ont procédé à la délivrance au moyen de deux petites meuleuses d’angle, «un travail complexe réalisé avec une extrême prudence». Les médecins ont alors pu s’occuper du patient, dont on imagine le calvaire. Son état de santé n’a pas été mentionné sur la page Facebook des sauveteurs, dont la devise est «Engagés avec passion». Le récit de cette intervention y a récolté un record de «like», note le site gay Queer.de.

Eviter les anneaux en métal
La mésaventure du quinquagénaire n’est pas une première en Allemagne. Deux cas ont été rapportés il y a quelques mois à Osnabrück, dont celle d’un homme prisonnier d’un cockring en or.

Ces accessoires de métal sont formellement déconseillés. Pour «éviter une hospitalisation douloureuse et pour nous épargner des cauchemars», précisent les pompiers munichois, mieux vaut opter pour des modèles en caoutchouc ou en cuir. L’an dernier pendant les Fêtes, les pompiers de Londres avaient publié une mise en garde à ce propos.

Partager sur
Mise à jour 10.03.2016 10:02
20 770 vues

Sur le même thème

Top