Tendances Télé

L’an prochain à Moscou? Les fans gay de l’Eurovision flippent déjà

Les bookmakers donnent la chanson russe ultrafavorite pour le concours 2016. La perspective d'un show dans la Russie homophobe de Poutine, en 2017, embarrasse l'UER.

31 mars 2016 | par

lazarev
Homoérotisme kitsch oui, homosexualité non: le candidat russe Sergey Lazarev.

Aux yeux des bookmakers la prochaine édition de la grand-messe de la pop européenne (du 10 au 14 mai prochain) est d’ores et et déjà pliée. Le Russe Sergey Lazarev est donné vainqueur à 7 contre 4 avec son titre «You Are the Only One», loin devant ses rivaux suédois et australien. En cas de victoire, c’est donc à la Russie qu’il reviendra d’organiser le concours 2017, un pays où il ne fait pas bon agiter les drapeaux arc-en-ciel ou se tenir par la main quand on est un couple de même sexe. Un cas de figure qui pourrait rappeler celui des JO de Sotchi, en 2014.

«Programme familial»
L’Eurovision 2017 risque donc de renvoyer fans et artistes gays au placard. Ou pire: d’en jeter quelques uns en taule en vertu de la loi russe contre la «propagande homosexuelle»? Le site britannique Gay Star News a tenté de se rassurer auprès de l’Union européenne de radio-télévision (UER). Sera-t-il possible aux artistes de montrer un baiser gay ou lesbien sur la scène du concours «en guise de protestation ou de célébration», par exemple? «Utiliser l’événement comme une plateforme pour envoyer des messages politiques n’est pas autorisé, répond l’organisation basée à Genève. L’Eurovision doit rester un programme familial dans tous les pays participants.» Elle rappelle toutefois qu’un groupe finlandais avait mis en scène un baiser lesbien en 2013, sans provoquer une crise diplomatique majeure.

«La priorité sera la sécurité des participants», souligne encore l’Eurovision. Des pays peu accueillants envers les gays et lesbiennes ont déjà organisé le show, comme l’Azerbaïdjan en 2012. Quant à la Russie, elle avait déployé une débauche de moyens pour l’édition 2009. Mais la débauche, c’était quatre ans avant l’introduction de sa loi sur la «propagande homosexuelle», qui réprime les manifestations pour les droits des LGBT sous prétexte de protection des mineurs.

Partager sur
Mise à jour 04.04.2016 08:15
4 091 vues

2 commentaires

  1. Par Claire - Normandie / Russie:

    C’est de la merde l’Eurovision ! La France représentée cette année par une saloperie d’ancien de Tsahal, l’israélien Amir Haddad : mais merde alors ! Et pourquoi faudrait il que l’Eurovision soit une débauche de PDs et de gouines ??? Ras le bol des lobbys LGBT ! Et ras le bol d’entendre tout le monde chanter en anglais !

  2. Par Didrik:

    Je ne crois pas trop en la chanson russe même si le chanteur sera très certainement impeccable sur scène (à voir !). La France nous a tellement habitué à présenter de mauvaises prestations depuis 2003 qu’à présent, on peut s’attendre au pire (mais le meilleur n’est jamais loin). Amir est un excellent choix mais la France aura t-elle suffisamment d’appuis de ses pays voisins et Dieu sait qu’on en a plus d’un ? Je ne crois pas, hélas ! Dans le Top 10, je l’espère vraiment mais pas la victoire… En revanche, l’Australie, la République Tchèque, Malte, la Lettonie et la Bulgarie présentent de bons artistes et des chansons taillées pour le concours. A suivre !

La section commentaires est fermée.


Sur le même thème

Top