Monde Londres

«Radicalise-moi baby!»

Le procès d'un trio de jihadistes britanniques a fait apparaître les liens de séduction homoérotique entre un des prévenus et un ado qu'il a aidé à envoyer se battre avec Daesh.

11 février 2016 | par

muthana
Rahman (médaillon) et Muthana en discussion sur Skype, peu après le départ de l'ado, le 21 février 2014.

Trois jeunes hommes ont été condamnés hier par un tribunal de Londres pour avoir aidé un adolescent de Cardiff de 17 ans, Aseel Muthana, à partir en Syrie s’engager dans les rangs jihadistes.

Le procès a donné lieu à des révélations surprenantes sur la relation ambiguë entre Muthanna et un des prévenus, Forhad Rahman. Dans leurs discussions sur le jihad fin 2013, début 2014, les deux jeunes s’envoyaient des mots romantiques parsemés d’émoticônes, s’appelant «babe» ou «honey». «Loool, radicalise-moi baby», dit Rahman lors d’un des échanges, où il appelle son jeune protégé «Welsh cutie» («le Gallois mignon»).

Droit à la vie
Sachant le sort réservé aux gays sous le «califat» de Daesh dès l’automne 2014, le Ministère public britannique a, pendant l’instruction, tenue secrète la possible homosexualité de Muthanna. «Il a le droit à la vie. En tant que policiers, nous protégeons le droit à la vie de tout le monde, même d’un terroriste», a indiqué le chef de la police locale lors d’un briefing, rapporte «The Telegraph».

Le procès a aussi donné à voir des vidéos d’«entraînements au combat» involontairement loufoques, où Muthana et un de ses copains de Cardiff jouent au jihad dans un terrain vague. Son camarade, un converti également sur le banc des accusés, tente d’entonner un nasheed, un chant religieux islamique, et finit par reprendre la mélodie du film «Rocky». Muthanna s’est envolé en février 2014 en compagnie d’une jeune musulmane écossaise. Il avait des papiers et un billet d’avion fournis gracieusement par ses copains apprentis jihadistes.

Parti quelques mois plus tôt avec quatre autres jeunes de Cardiff, son frère aîné était déjà sur place. Ce dernier est apparu sur les vidéos de propagande de l’EI.

Partager sur
Mise à jour 11.02.2016 10:59
9 786 vues

Sur le même thème

Top