Monde Syrie

Homosexualité: Daesh «épargne» un de ses dignitaires

Première victime de 2016, un ado de 15 ans aurait été mis à mort vendredi en Syrie. Il aurait été trouvé chez un haut gradé de l'organisation jihadiste, qui a été envoyé sur le front.

6 janvier 2016 | par

boy2
Jazrawi, il y a quelques mois dans une vidéo de propagande de Daesh.

Au moins 25 personnes ont été assassinées à ce jour par le groupe Etat islamique (Daesh), rien qu’en Syrie, pour homosexualité présumée, selon un bilan de l’Observatoire syrien des droits de l’homme. Depuis le début des exécutions publiques, à l’automne 2014, seize hommes ont été jetés vivants du haut d’immeubles, a comptabilisé l’organisme basé à Londres, proche de l’opposition laïque syrienne.

Le dernier cas rapporté par la propagande jihadiste et des sources locales concerne un adolescent de 15 ans. Il a été précipité dans le vide en public, vendredi 1er janvier dans une rue de Deir Ezzor (est).

Esclave sexuel?
D’après ARA News, la jeune victime avait été découverte la veille, dans la maison d’un commandant de Daesh d’origine saoudienne, Abu Zaid al-Jazrawi, connu pour une vidéo de propagande où il donnait une instruction jihadiste à de jeunes enfants. Jazrawi a également comparu devant une cour islamique pour homosexualité, où il aurait été reconnu coupable d’«activités sodomites non complètes avec un garçon d’une autre ethnie». Cette précision semble indiquer que l’adolescent était non arabe, et peut-être détenu par l’officier de Daesh comme esclave sexuel.

Démis de ses responsabilités, Jazrawi aurait écopé de coups de coups de fouets, avant d’être envoyé sur le front, dans le nord de l’Irak. Pour l’agence prokurde ARA, cette relative clémence trahit le manque de combattants dont souffrent les forces du «califat», après avoir subi de lourdes pertes ces derniers mois.

Partager sur
Mise à jour 08.01.2016 10:41
12 295 vues

Sur le même thème

Top