Tendances Mode

Let it grow

Gravures de mode, le temps est venu de faire des stocks de shampoing, prendre un dernier rendez-vous chez votre barbier et vous familiariser avec l’esthétique japonisante.

8 oct. 2015 | par

let-it-grow
Photos: Francisco Martins

Goodbye l’été, bonjour l’automne. Shorts, débardeurs, mocassins, au placard! A la poubelle les crèmes solaires: profitons de ce changement de saison pour rappeler que l’efficacité de la protection solaire ne dépasse pas les 12 mois après ouverture du produit. Bref, ce n’est pas tant l’organisation de votre dressing et de votre salle de bain qui nous intéresse ici, mais ce moment de l’année où l’on se réjouit de reporter des pièces plus consistantes (ah, le manteau de l’hiver, grande question existentielle!)

Surtout, l’automne est la saison idéale pour un reset au niveau du style. A mesure que jaunissent les feuilles, on planche sur toutes les déclinaisons de l’évolution de notre allure pour l’an prochain. Messieurs, on vous le donne en mille: au printemps 2016, c’est par le rayon capillaire qu’arrivera le cool. Exit le man bun, ce petit chignon porté négligemment sur le haut de la tête. Le temps est venu de lâcher du lest. Et pour ceux qui avaient raté le train du chignon façon streetstyle avec un skate sous le bras, un pull oversize et les pantalons retroussés pas à la même hauteur pour les deux jambes, il reste encore quelques mois pour faire pousser vos cheveux à la Jésus Christ, Botticelli ou John Galliano, selon ce que la nature vous a donné. Oui, naturel et authentique, tel est le credo. Pas de wax ou de gel, encore moins d’une couleur qui ne serait pas la vôtre, le moins coiffé sera le mieux. En évitant toutefois les dread si ce n’est pas votre style. Et pour couronner votre sauvagerie capillaire, notons que le chapeau aura le vent en poupe.

Visage et cie
Une fois encore, c’est la rue qui donne le ton, puisque selon le magazine W qui été le premier à annoncer le trend en juillet, les chevelus ont été vus traînant leur nonchalance aux abords des collections Homme à Paris, Londres, Milan et New York. Des dandies aux surfers et toutes les tribus entre-deux, l’homme a choisi de libérer ses cheveux. Mais du haut de la tête au menton, il y a un monde. Là, l’équation est simple: on laisse pousser dessus, mais on raccourcit en dessous. Jusqu’ici, la barbe demeure l’attribut favori des hipsters tatoués, pourtant son statut iconique ternit depuis quelque temps. Comme toutes les modes, elle finit par lasser. Flairant le vent tourner, les barbus les plus radicaux osent et rasent tout. En lieu et place des mâchoires poilues bien dessinées, les petits mentons réapparaissent, toujours mieux que les double-mentons me direz-vous. Raser sa barbe est en tout cas un moment de vérité dévoilé à la face du monde. Ceux qui ont de la peine à lâcher prise coupent plus court pour un résultat moins spectaculaire, qui a le mérite de tomber le masque.

Sur vos portants, les longues pièces oversize prédominent. Avec une préférence pour le noir, toujours et encore, la plus japonisante des couleurs. Avec des nuances de gris, quelques touches de blanc maculé et du cuir couleur caramel accessoirisé ici et là. Rien de plus efficace que le confort et les matières dans lesquelles on se sent bien pour être sexy, cette règle imparable se fout pas mal des saisons et des tendances. Voilà en quelques mots la sauce à laquelle les sirènes de la mode vous mangeront de pied en cap en 2016!

Partager sur
Thèmes
Mise à jour 09.10.2015 14:21
2 262 vues

Sur le même thème

Top