Monde Rome

Coming-out sans précédent au sein du Vatican

Krzysztof Charamsa, théologien influent de la Congrégation pour la doctrine de la foi, a choisi la veille du synode sur la famille pour dévoiler son homosexualité. Sa démarche soulève une tempête.

3 oct. 2015 | par

charamsa
Krzysztof Charamsa a livré sa vérité avec passion dans les médias. Image: Capture TVN24.

On a connu des coming-out en politique et dans le sport, mais au sommet de l’Eglise catholique, voilà qui est plus inhabituel. C’est la démarche assumée par Krzysztof Charamsa, un prêtre polonais de 43 ans. Ordonné en 1997 après des études à la Faculté de théologie de Lugano (Suisse), il est devenu haut fonctionnaire de la Congrégation pour la doctrine de la foi, où il officie depuis 2011 comme secrétaire adjoint de la Commission théologique internationale.

Le théologien a présenté son compagnon aux médias durant la conférence de presse. Image: Capture YouTube

Le théologien a présenté son compagnon aux médias durant la conférence de presse. Image: Capture YouTube

«Je veux que l’Eglise et ma communauté sachent qui je suis: un prêtre homosexuel, heureux et fier de sa propre identité, a-t-il déclaré au «Corriere della Sera». Je suis prêt à en payer les conséquence. Mais il est temps que l’Eglise ouvre les yeux sur les croyants gay et comprennent que la solution qu’elle leur propose – l’abstinence totale de toute vie amoureuse – est inhumaine.» Charamsa, qui a donné des interviews dans les médias polonais et italiens, explique avoir trouvé la force de ce coming-out auprès de son partenaire. «Ma joie et liberté, je les dois à l’homme que j’aime, Eduard.»

Timing
Le théologien polonais n’a sans doute pas choisi son moment au hasard. Ce dimanche s’ouvre à Rome le synode consacré à la famille. Le statut des homosexuels pour l’Eglise catholique est un des aspects les plus épineux des débats à venir. «Je demande à l’Eglise qu’elle nous prenne au sérieux, qu’elle nous regarde dans les yeux», a ajouté Monseigneur Charamsa dans les colonnes de la «Gazeta Wyborcza». Mercredi déjà, c’est dans un hebdomadaire polonais qu’il avait critiqué ceux qui, aux Vatican, s’acharnent verbalement contre la soi-disant «idéologie du genre». Il avait dénoncé les «paroles de violence, qui rappellent les autodafés, le jihad et les croisades.»

Krzysztof Charamsa a présenté dans l’après-midi, en présence de son compagnon, un manifeste en 10 points où il dénonce l’homophobie au sein de l’Eglise. Au même moment tombait la réaction officielle du Saint-Siège. Le bureau de presse du Vatican a jugé la «démarche retentissante» de Charamsa «irresponsable, parce qu’elle cherche à soumettre l’assemblée synodale à une pression médiatique injustifiée». Le Père Federico Lombardi, chef de la communication vaticane, a ajouté que des mesures disciplinaires allaient être engagées contre le prêtre.

Partager sur
Thèmes
Mise à jour 04.10.2015 17:19
21 258 vues

22 commentaires

  1. Par NicolasD:

    Renoncer au désir charnel s’est renoncer à la Vie. Si le destin a fait parmi certains d’entre nous des homosexuels, cela signifie-t-il que nous devons renoncer à la Vie ? L’Amour de Dieu, son enseignement doit nous permettre d’élever notre esprit au plus haut niveau d’humanité. Donc de tolérance. Je comprends les arguments des uns et des autres. J’admire le courage de mon compatriote et de mon semblable. J’accorde donc le temps et l’abnégation nécessaires au jaillissement de la Lumière et de la sagesse. Mais avant tout j’avance dans la confiance aveugle en Dieu et à la Providence. Il n’y a aucune épreuve qui me détournera de la foi. Le Pape, les évêques sont des hommes comme nous. Ils ont des faiblesses comme nous. Aidons les à en faire des forces. Montrons nous dignes et exemplaires devant l’intolérance et le mépris. C’est le meilleur moyen de contribuer à l’édifice de la Liberté. Bravo Krzysztof !

  2. Par anne marie:

    le pape hypocrite va renvoyé ce pretre car le pretre ne veut plus aimer en silence
    un jesuite est toujours un jesuite,manier la langue de bois,et ne rien faire du vent toujours du vent

  3. Par Guerob:

    Il est surtout temps que nous comprenions que nous n’avons plus besoin de ces mythes pour structurer notre société. Dieu(x), déesses, héros prophètes, papes. popes, saints, sont plus nuisibles qu ‘utiles. Qu’ils tombent eux-mêmes le masque, le Pape en tête, qu’ils arrêtent de se prêter à cette mascarade de mobiliser des foules,on sait à quoi cela peut mener. Par leur propre croyance ils justifient toutes les croyances opposées et ça aussi on sait à quoi cela mène.

  4. Par Rémi:

    En 2013, avant Bergoglio, un certain Dalaï Lama s’était déjà montré une montagne de bêtise sur l’air de « pas de ça chez nous » lors du mariage pour tous en France.
    Hier, après un 180° dont les manipulateurs de tout poil ont le secret … Bergoglio reçoit l’égérie américaine anti gay.
    Aujourd’hui c’est cet homme courageux dont évidemment tout l’entourage devait savoir, y compris dans les plus hautes sphères de l’église, qui fait les frais d’un sectarisme encore mal venu.
    Pendant ce temps, un journaliste allemand, dans l’indiférence générale révèle la détermination de l’EI à supprimer 500 millions de non musulmans dans un haulocauste nucléaire.
    Ce monde marche sur la tête : deux hommes s’aiment et ne demandent qu’à vivre en paix … quand est-ce que ça cessera d’être si compliqué ?
    Pour mémoire à ceux qui semblent l’avoir oublié … l’évangile est d’abord sensé être un message d’amour … l’amour, par définition, devrait être sans condition … Bergoglio, tu t’es encore pris les pieds dans ton déguisement de drag queen … comme tes copains d’hier comme d’aujourd’hui …

    En tout cas, comme pour Jacques Gaillot hier, je ne peux qu’adresser mes voeux de courage et d’amour à Krzysztof Charamsa …

  5. Par benji:

    Un coming out sans précédent au sein du Vatican et déjà le silence de journaux comme La Vie ou autres médias catholiques de tout pays devient assourdissant.

  6. Par Moglou:

    c’est toujours le même conflit cornélien, entre l’Individu et La société ou il vit ( religieuse / politique / familial ).
    Les régles qui régissent un corps social sont longues à mettre en place et mettent beaucoup de temps à muer.
    Les individus qui les font évoluer paient souvent le prix fort.
    Sait-on combien de suicides de prêtres il y a eu , même au Vatican.
    Il y a quelques années un prêtre ( spécialiste des langues orientales ) et son amie se sont défenestrés.
    Ces témoignages et victimes d’une loi insensée – au sens littéral – finiront par être entendu. le mieux est qu’ils le soient au + tôt.

  7. Par aubert:

    Merci à ce prètre courageux qui remet l’Amour et non les dogmes au coeur de la foi… il est temps de lever le masque sur la mascarade que joue l’église catholique en nous faisant croire qu’elle est fidèle au message de Jésus-Christ…. François a commencé sur le plan social… mais il faut aller plus loin sur le plan sociétal et faire tomber toutes les barrières Hypocrites érigées au cours des siècles…la foi n’est pas une soumission à une église mais une aventure entre l’Homme et Dieu…

  8. Par Antoine:

    Les prêtres ne font certes vœu que de célibat, mais dans la mesure où la sexualité ne se vit légitimement (pour l’Église catholique) que dans le cadre du mariage, le résultat est strictement identique !

    C’est tout de même intéressant d’observer qu’il a été écarté de ses fonctions dans la journée (même si la procédure formelle prendra sans doute quelques temps). Quand on pense au temps que ça a pris pour d’autres cas, quand les gens n’ont pas été simplement protégé par l’Église (on sait tous de quoi je parle). La tolérance est à géométrie variable. Ça devrait en tout cas éclairer ceux qui parlent de l’ouverture de François !

  9. Par Mouic:

    Voeux de célibat n’est pas voeux de chasteté. Les moines font voeux de chasteté. Les prêtres font voeux de célibat.

  10. Par Benjamin Leduc:

    Ça n’est pas le problème qu’un prêtre soit homo ou hétéro… C’est qu’il vive avec qq1, et donc ne respect pas son vœux de célibat… et la il doit être démis de sa charge.

  11. Par benji:

    Si le coming-out du capitaine de la Doctrine de la foi est vécu par l’Eglise catholique comme un “scandale”, on a pas fini de rire… Bravo à Krzysztof !

  12. Par Jean-Christian Hervé:

    Pour ce prêtre, beaucoup de courage et beaucoup d’amour, surtout pour son Eglise…
    Pour le Vatican, c’est mal parti à la veille de l’année de la Miséricorde…

  13. Par Jean-Guy Fortin:

    Ce prêtre à fait un voeu. Mais avant tout il faut savoir que la religion à tout faux de toutes façons.

  14. Par marlene jones:

    Marie françoise, votre branlette intellectuelle est tout simplement lamentable. Je rappelle à tout le monde ici que Dieu est une hypothèse.

  15. Par Marie-Françoise Boutemy:

    Le jour où j’aurai le temps, je dessinerai l’arbre de la genèse new look : dans l’arbre, un billet de banque en forme de zizi. Le tentateur n’est plus le dieu de Babylone (le serpent appelé “diviseur” = satan) mais le fric et le sexe tous azimuts. Un des problèmes est sans doute le sérieux de la formation sacerdotale (ce n’est pas que des études…), dans la fidélité aux renoncements (qu’on soit hétéro ou homo là n’est même pas le problème) qu’elle implique pour être à la suite de Celui dont on dira “Je” à sa place : “ceci est mon corps”… Un autre problème est celui de l’âge des nominations, de la maturité, etc. La suite à prévoir est simple : je cesse d’être le prêtre qui dit “je” au nom du Christ car je ne laisse pas suffisamment ce JE habiter le mien. Ce n’est pas une question de discipline ecclésiastique d’abord, mais de cohérence humaine, tout simplement. MFB

  16. Par Sylvia Rether:

    Je trouve que ce geste est tout simplement magnifique car il va entrainer une série de réactions qui vont remettre à jour la définition de l’amour dans un couple quelqu’il soit, ainsi que sa conséquence soit le sacrement du mariage dans ce contexte. Il permettra de donner au mariage un vrai sens biblique où les deux partenaires de genre masculin et féminin se retrouveront. A travers ce geste courageux et symbolique la vrai famille retrouvera peut être ses valeurs premières. Cordialement.

  17. Par Dominique:

    Bravo à cet homme d’église pour son courage et ses croyances.
    Il est effectivement temps que l’église comprenne que les homosexuels (elles) sont aussi capable d’AIMER…

La section commentaires est fermée.


Sur le même thème

Top