Suisse Zurich

L’UDF veut barrer la route au mariage pour tous au niveau cantonal

Le petit parti ultraconservateur a annoncé avoir réuni les signatures nécessaires à une votation cantonale, qui vise à inscrire dans la Constitution zurichoise le caractère hétéro du mariage.

27 mars 2015 | par

udf-mariage

La possible réforme du mariage en Suisse commence sérieusement à agiter les esprits au sein de la droite chrétienne helvétique. Au lendemain de la publication d’un rapport du Conseil fédéral qui propose de remettre à plat les formes d’union, l’Union démocratique fédérale (UDF) de Zurich a annoncé avoir réuni les 6000 signatures nécessaires à l’aboutissement de son initiative cantonale pour la «protection du mariage».

La méthode rappelle celle des mouvements antigay américains, qui livrent, Etat par Etat, une bataille juridique acharnée pour empêcher l’ouverture des unions au niveau fédéral.

Polygames et homos dans le viseur
Le texte veut ancrer dans la Constitution zurichoise la définition du mariage comme «une communauté de vie entre un homme et une femme». Ses auteurs veulent lutter «contre les forces qui cherchent à affaiblir le mariage, à l’ouvrir à des formes de vie différentes, ou à l’abolir.» Polygamie, promotion du concubinage et unions homosexuelles sont cités par le parti comme les principales menaces.

A noter que l’initiative reprend quasiment mot pour mot un passage controversé de l’initiative fédérale du PDC «Non à la pénalisation du mariage», qui sera probablement soumise au vote en 2016. Parallèlement, les Vert’libéraux ont lancé une initiative parlementaire en faveur du mariage pour tous.

Insignifiant, mais actif
Petit parti ultraconservateur d’obédience évangélique, l’UDF affirme avoir réuni les paraphes en seulement cinq mois. Faute de briller aux élections (son seul représentant au Parlement fédéral s’est fait éjecter en 2011), il s’est fait une spécialité de lancer des initiatives et des référendums, notamment contre le partenariat enregistré, en 2005. En Suisse romande, la formation a une audience confidentielle, hormis dans ses bastions du Nord vaudois et du Jura bernois.

Partager sur
Mise à jour 28.03.2015 11:21
2 725 vues

Un commentaire

  1. Par Lorie:

    Et aller !! Encore des fous de dieu aux relents fashistes qui veulent imposer leur charia respective.
    Vive l’apostasie et l’évolution. Au diable les homophobes les fachos du culte religieux et leur obscurantisme nauséabond.

La section commentaires est fermée.


Sur le même thème

Top