Culture Portfolio

Nature vs Culture

Avec sa série «Nature’s Beauty Tool», Michelle Marie Murphy questionne l’évolution des standards de beauté.

23 janvier 2015 | par

© Michelle Marie Murphy
10 IMAGES

Dans cette série photographique très récente «Nature’s Beauty Tool», Michelle Murphy remplace subtilement les produits de beauté synthétiquement fabriqués (faux cils, faux ongles acryliques, etc.) avec des matériaux trouvés dans la nature. Sur fond de paysages désolés et sublimes, les portraits et les gros plans de parties du corps présentent ainsi de nouveaux accessoires. L’éclairage en studio est créé pour capturer chaque modèle comme un cerf pris au piège des phares d’une voiture sur un chemin de forêt. Par ce truchement, Michelle assombrit symboliquement certaines zones de l’image et rend absurde l’appréhension d’un endroit beau et non familier. Ces «produits de beauté» sont créés lors de résidences artistiques : dans les monts Adirondack et les montagnes de Catskill de l’État de New York, ou lors de randonnées le long de la rivière Cuyahoga qui coule également au cœur de Cleveland (Ohio) avant de se déverser dans le lac Érié.

Tension entre passé et présent
Faites de brindilles, de champignons, de morceaux d’ardoise, d’écorce, de feuilles scrupuleusement sélectionnés et assemblés, ces sculptures éphémères sont finalement attachées aux modèles. La série est soigneusement présentée en jouant sur les codes de la publicité contemporaine. Ce travail permet à Michelle d’insister sur l’importance des évolutions des standards de beauté de notre société au cours du temps. En outre, les images mettent en relief une certaine tension entre passé et présent mettant en relief le fait que jadis l’homme ne dépensait pas le même temps et les mêmes moyens pour être attrayant.

Sans chirurgie esthétique, sans aucun centre de beauté et sans produits cosmétiques, quelles seraient nos alternatives pour atteindre un niveau au moins égal dans l’amélioration de son moi physique? C’est une réponse incisive et humoristique que tente d’apporter cette série transposé dans un futur proche et potentiellement apocalyptique.

» Découvrez la galerie.

Bio Express

Née en 1981, Michelle Marie Murphy a obtenu un Bachelor des BeauxArts en photographie avec l’option arts numériques de l’institut d’Art de Cleveland en 2004. Son travail a été publié et exposé sur le plan international, y compris lors d’expositions à New york, à Genève, au Guatemala, à Chicago et à San Francisco. elle est photographe professionnelle pour la NASA Glenn Research Center, directrice de la galerie «micro Art Space» à Cleveland dans l’ohio et co-curatrice de «make8elieve» magazine en ligne en collaboration avec Baptiste Lefebvre (Cetusss).

Partager sur
Thèmes
Mise à jour 24.01.2015 09:48
2 037 vues

Sur le même thème

Top