Suisse Frilosité

Les baisers gay et lesbiens font peur aux trams bâlois

Les transports publics de Bâle-Campagne censurent les affichettes d'un groupe de jeunes LGBT: trop perturbant pour les pendulaires!

28 janvier 2015 | par

anyway
La première campagne, en 2012, ne montrait pas de bisous. Photo: Anyway.
4 IMAGES

Une campagne d’affichage de cinq semaines montrant des jeunes lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres, mais aussi asexuels, débutera le 2 février prochain à Bâle. Elle est signée du groupe Anyway, réservé aux moins de 25 ans. «Nous cherchons à augmenter la visibilité des altersexuels (ndlr: Anderssexuelle) et susciter une ouverture à la réflexion», explique Alexandra Barth, une des animatrices d’Anyway.

Principes

Une des quatre créations que la BLT trouve perturbantes...

Une des quatre créations que la BLT trouve perturbantes… (cliquer sur l’image pour agrandir)

En 2012, des affichettes d’Anyway avaient déjà été placées dans les trams de l’agglomération rhénane, avec un certain succès. Lauréat du prix cantonal de l’Egalité des chances 2014, le groupe a décidé de remettre ça. «Mais cette fois on fait un pas de plus, avec des couples de même sexe qui s’embrassent.» De fait, quatre sur les quatorze visuels montre des baisers. Rien de dégoulinant, mais déjà trop osé pour une des deux compagnies de transports de la région. La BLT, qui assure la mobilité dans le demi-canton de Bâle-Campagne, n’en veut pas, rapporte «20 Minuten». «La BLT a des principes auxquels elle se tient», assène le directeur de la compagnie. Pour lui, les affiches susceptibles de «perturber les passagers» sont interdites à bord.

Atterrant, pour Bastian Baumann, de Pink Cross: «Un refus avec une telle justification relève tout bonnement de l’homophobie et de la censure». La compagnie devrait être fière de la diversité de ses propres passagers plutôt que de restreindre d’emblée tout dialogue par peur des réactions, estime-t-il. Du côté d’Anyway, Alexandra Barth est plus philosophe: «La réaction montre à quel point notre action est nécessaire.»

Kiss-in
La BLT frémit devant des photos de couples de même sexe qui s’embrassent? Elle les aura en vrai! Pink Cross a appelé un kiss-in dans un tram de la société. Plus d’infos sur la page Facebook.

Partager sur
Mise à jour 29.01.2015 08:52
3 293 vues

Un commentaire

  1. Par benji:

    Des perturbations sont à prévoir dans les transports en commun bâlois mercredi 4 février – info Pink Cross.

La section commentaires est fermée.


Sur le même thème

Top