Pas si accueillant, Le Refuge?

21 nov. 2014 – Structure française qui héberge les jeunes LGBT en rupture familiale, Le Refuge a les oreilles qui siffle. Un article de Rue89 affirme que les coulisses de certains de ses foyers ne sont pas très reluisantes. Il se base principalement sur le témoignage d'un ancien pensionnaire de l'antenne toulousaine, expulsé avec d'autres jeunes en plein hiver pour avoir, selon lui, critiqué les conditions d'accueil: nourriture périmée, drogue, amateurisme. Un autre jeune, à Lyon, évoque des locaux insalubres. La direction montpelliéraine répond point par point. Plus grave: l'article rappelle qu'un bénévole de la structure de Metz aurait été condamné pour une agression sexuelle sur mineur.

Peu fouillé, l'article du site d'info jette le doute tous azimuts: où va l'argent? L'association cache-t-elle des choses? L'auteur laisse ces questions en suspens. Il dénonce, par ailleurs, une forme de harcèlement à l'encontre des journalistes... Des suspicions relayées par une élue socialiste et un représentant d'association LGBT. Ce dernier est manifestement amer de voir dons, partenariats et subventions accaparés par la structure d'accueil. En 2013, l'association a suivi 330 jeunes à travers la France et fourni plus de 21'000 nuitées.

» En savoir plus: Le Nouvel Observateur / Rue89 (Paris)

» Revue de web

Partager sur
Thèmes , ,
Mise à jour 21.11.2014 10:44
2 101 vues

2 commentaires

  1. Par w:

    L’article est basé sur un post de blog datant de l’année dernière, concernant l’exclusion d’un jeune parce qu’il ne respectait pas la charte d’accueil. L’article original ne parlait pas des menaces à répétition proférées par le jeune en question. Il relayait des informations de seconde main sans jamais rien vérifier, ni opposer la version du Refuge. Le jeune en question a fini par être hébergé temporairement par un particulier, puis pris en charge par les services de l’Etat après avoir totalement saccagé le logement de son hôte.
    D’ailleurs cet article réchauffé parle de la structure de Metz, sauf que le Refuge n’à pas d’antenne la bas.
    Des témoignages tous anonymes, donc invérifiables, avec accusations de pressions, complot. A mettre en lien avec l’ancien porte parole de l’Inter LGBT qui a condamné le Refuge dès la parution de l’article, ou le journaliste ayant ecrit l’article, fraîchement embauché par le journal.

  2. Par suprstronzo:

    L’article sonne comme un vrai règlement de comptes et transpire la jalousie. Une structure susceptible d’accueillir des mineurs (même si je crois que la majorité des personnes acueillies sont de jeunes majeurs) est extrêmement vulnérable à ce type de critiques et aux rumeurs. Il n’est pas étonnant que certains des bénéficiaires se retournent, pour une raison ou pour une autre, contre Le Refuge, juste pour semer la merde. La réalité, c’est que cette association remplit une fonction extrêmement importante et sauve des vies, même si elle est sans doute à améliorer.

La section commentaires est fermée.


Sur le même thème

Top