Tendances Evolution

Les pensées homosexuelles, une garantie pour la survie de l’humanité

Si l'humanité a réussi à évoluer, c'est grâce à l'homosexualité. Les fantasmes homoérotiques sont un coup de pouce pour la survie de l'être humain en société, selon des scientifiques.

26 nov. 2014 | par

combat homoerotic
La survie du plus fort

Si l’homosexualité n’est en soi pas fertile, pourquoi, d’un point de vue évolutionniste, existe-t-elle encore? Des chercheurs anglais se sont penchés sur la question. Et grande découverte, les pensées homoérotiques sont un avantage biologique pour l’évolution de l’humanité!

Rapprocher les humains

«Dans une perspective évolutionniste, nous avons tendance à penser les relations sexuelles comme une fin en soi pour la reproduction», explique le Dr. Diana Fleischman, auteure du rapport, à The Telegraph. L’étude scientifique a démontré que les hommes et femmes hétérosexuels avec un fort taux de progestérone, une hormone, sont plus enclins aux idées homoérotiques.

Avoir que des pensées hétérosexuelles est un désavantage

La chercheuse apporte une nuance sur la conception uniquement reproductive de la sexualité: «Parce que c’est intime et source de plaisir, des espèces animales, même des non primates, ont des relations sexuelles afin d’aider à former et maintenir le lien social.» Avoir, même une toute petite, attirance pour le même sexe est un comportement adaptatif, pour se rapprocher de l’autre et former une société. Et donc, n’avoir que des pensées hétérosexuelles «est un désavantage».

Mais attention, si effectivement un taux élevé de progestérone pousse plus aux pensées homosexuelles, l’étude ne démontre aucune corrélation entre la présence de l’hormone et l’origine de l’homosexualité.

(via PinkNews)

Partager sur
Mise à jour 28.11.2014 18:22
16 395 vues

Un commentaire

  1. Par guesswho:

    “L’étude scientifique a démontré que les hommes et femmes hétérosexuels avec un fort taux de progestérone, une hormone, sont plus enclins aux idées homoérotiques.”
    => Hormone = pas de pensées homoérotiques
    ” Si effectivement un taux élevé de progestérone pousse plus aux pensées homosexuelles”
    => Hormone = pensée homoérotiques.

    C’est moi ou bien ? 😀

La section commentaires est fermée.


Sur le même thème

Top