Monde Vilnius

Des contes de fées trop gay mettent la Lituanie en émoi

Saisi par une plainte de parents, un collège d'experts lituaniens a jugé «nuisible» un ouvrage prônant la tolérance envers les minorités.

9 mai 2014 | par

gintarine-sirdis
L'ouvrage de Neringa Dangvydė a été retiré de la vente.

En Lituanie, pas question que Cendrillon épouse Blanche Neige! C’est ainsi qu’un album pour la jeunesse fait l’objet d’une véritable levée de boucliers dans le pays balte. L’office de l’inspecteur de la déontologie a conclu qu’il viole la loi sur la protection des mineurs en «encourageant le concept de l’entrée dans un mariage et la création d’une famille autre que stipulé dans la Constitution […] et le Code civil de la République de Lituanie ». Du fait du caractère «nuisible» de l’ouvrage, il a été suggéré qu’il soit marqué d’un avertissement qui le mette hors d’atteinte des moins de 14 ans… pour lesquels il a pourtant été écrit.

«Propagande homosexuelle»
Dans le collimateur des autorités: «Gintarine širdis» («Cœur d’ambre»), un recueil d’histoires mettant en scène des personnages handicapés, des couples de même sexe ou encore des Roms et d’autres groupes minoritaires. Le «contenu négatif» du livre a été dénoncé au Ministère de la Culture par des parents inquiets de découvrir dans l’ouvrage qu’un garçon puisse tomber amoureux d’un jeune couturier – noir qui plus est – ou qu’une princesse puisse s’éprendre de la jolie fille du cordonnier.

A la suite de ces plaintes, l’éditeur, l’Université lituanienne de sciences de l’éducation (LEU), a reconnu que l’ouvrage constituait «une propagande homosexuelle nuisible, primitive et délibérée» et l’a fait retirer de la vente.

Dessin: C.G.

Décision infondée
L’organisation LGBT nationale LGL dénoncé la décision de l’office de l’inspecteur de la déontologie comme infondée. En 2011, rappelle la LGL, la Cour constitutionnelle lituanienne avait reconnu que le concept de famille ne pouvait pas être seulement basé sur l’institution du mariage. Elle a précisé que le fait que ces deux éléments soient traités dans le même paragraphe de la Constitution ne faisait qu’indiquer une connexion entre les deux notions. Le concept constitutionnel de famille est fondé sur la responsabilité mutuelle, la compréhension, l’attachement émotionnel et le soutien entre ses membres – le mariage n’étant dès lors qu’un des nombreux modèles de famille possibles.

Ce n’est pas la première fois que les experts exercent une censure sur des productions ayant trait à la communauté LGBT. En Septembre 2013, ils avaient qualifié une vidéo promotionnelle de la Baltic Pride de «dangereuse» pour les têtes blondes lituaniennes.

Partager sur
Mise à jour 10.03.2015 10:04
2 745 vues

Sur le même thème

Top