Monde Azerbaïdjan

Un happening LGBT sème la stupeur

Passé inaperçu dans les rues de la capitale azerbaïdjanaise, les images d'une «pride» organisée par une poignée de gays enflamme le web.

18 sept. 2013 | par

bakou
Image: Oxu.az.

Une mini «gay pride» dans les rues de Bakou, le 7 septembre dernier, a pris le public azerbaïdjanais par surprise. C’est la première fois qu’un rassemblement LGBT avait lieu dans cette ex-république soviétique à majorité musulmane. Selon le site oxu.az, la manifestation s’est limitée à une poignée de jeunes qui se sont photographiés avec des drapeaux arc-en-ciel dans le centre de Bakou. Passée totalement inaperçu, l’événement a ensuite donné lieu à une tempête de commentaires hostiles sur les réseaux sociaux. Des utilisateurs ont qualifié la marche d’«outrage» à interdire «comme en Russie», et ont exprimé leur «peur pour les générations à venir».

Concept inconnu
La communauté LGBT azerbaïdjanaise vit cachée, malgré la dépénalisation de l’homosexualité dans ce pays, en 2001. En 2012, la tenue du Concours Eurovision à Bakou avait donné lieu à une polémique sur le caractère gay de l’événement (alimenté par le voisin iranien). Les autorités avaient alors argumenté que le mot «gay pride» n’existait pas dans la langue azéri.

Par ailleurs, cette semaine, les médias locaux ont rapporté la découverte du corps d’un homme de 53 ans sur le bord d’une autoroute, dans la banlieue de Bakou, rapporte PinkNews. L’homme, qualifié d’«homosexuel», aurait été tabassé et poignardé à mort. On ignore si ce meurtre est lié à la polémique sur la «gay pride» du septembre.

Partager sur
Mise à jour 29.08.2014 08:31
2 196 vues

Sur le même thème

Top