Monde Haine

Il invite Poutine à déclarer la guerre aux «nazis» gay

Scott Lively, un prêcheur de haine acclamé par l'ultradroite américaine, a écrit au président russe pour l'inciter à aller beaucoup plus loin dans sa répression des homosexuels.

2 sept. 2013 | par

scott-lively
Scott Lively est l'auteur de «The Pink Swastika», un brulôt homophobe et révisionniste.

«Je dois vous mettre en garde: ne pensez pas que vous avez résolu le problème en promulguant cette loi. Dans l’histoire de l’humanité, peu de politiques ont su maîtriser la tenacité et l’opiniâtreté du mouvement homosexualiste.» Ce conseil d’ami est adressé à Vladimir Poutine par un de ses nouveaux admirateurs: l’activiste antigay américain Scott Lively. Ce dernier lui a envoyé une lettre ouverte enflammée, où il salue un «leader moral» pour la Planète.

Croisade
Patron de Abiding Truth Ministries, un groupe qui plaide pour la criminalisation des rapports homosexuels à travers le monde, Lively encourage le président russe à prendre la tête d’une croisade contre l’influence diabolique des lobbies gay, qu’il compare aux «sectes les plus fanatiques». La loi qui interdit la «propagande homosexuelle» ne va pas assez loin, selon lui, et devrait attaquer les racines du mal plutôt que de pousser les «homosexualistes» à la clandestinité.

Et Scott Lively de resservir à l’homme fort de Moscou sa théorie favorite, exposée dans son brûlot révisionniste «The Pink Swastika: Homosexuality in the Nazi Party» (1995): le mouvement LGBT tire ses origines de l’Allemagne nazie. L’Américain est persuadé que Hitler était entouré d’une coterie de nazis homosexuels qui seraient les principaux instigateurs de la solution finale.

Incitation au crime contre l’humanité
Acclamé par l’ultradroite évangélique américaine dont il se réclame, le conspirationniste antigay n’en est pas à son coup d’essai sur la scène internationale. Il s’enorgueillit d’avoir inspiré les projets de loi prévoyant la peine de mort contre les homosexuels en Ouganda grâce à ses rapports privilégiés avec des membres du gouvernement de ce pays. Il est d’ailleurs poursuivi aux Etats-Unis pour incitation au crime contre l’humanité après le dépôt d’une plainte émanant du groupe LGBT Sexual Minorities Uganda.

«Scott Lively a excité la haine antigay en Ouganda au point de mettre en péril la vie des personnes LGBT dans ce pays, estime Ross Murray, de l’organisation antidiffamation GLAAD. Et maintenant il veut s’en prendre aux Russes LGBT. Il est grand temps qu’il retourne aux Evangiles et apprenne que Dieu a créé et aime tous les individus.»

Partager sur
Mise à jour 03.09.2013 08:32
3 988 vues

3 commentaires

  1. Par HibouGrandDuc:

    Voilà au moins un religieux sincère sur ses convictions.

  2. Par Ludovic:

    «The Pink Swastika: Homosexuality in the Nazi Party» (1995): du révisionisme. Bravo l’artiste …

  3. Par L.:

    Merci de nous faire découvrir ce que l’humanité a de plus répugnant comme spécimens…

La section commentaires est fermée.


Sur le même thème

Top