Tendances États-Unis

Le grand n’importe quoi de la «Fierté hétéro»

Pour la deuxième année, un groupe a lancé sur Facebook le «Mois de la conscience hétérosexuelle». L'événement, qui a tout d'un canular, est pris très au sérieux par certains internautes.

11 juillet 2013 | par

homosexual-awareness-month

Et dire qu’on est déjà le 11 juillet, et qu’on s’est aperçus de rien! Car, de fait, le 1er juillet a débuté le «Heterosexual Awareness Month» (Mois de la conscience hétérosexuelle), deuxième édition, rappelle le Huffington Post. Cette étrange célébration a été lancée aux Etats-Unis pour, soi-disant, battre en brèche «la pression doctrinale grandissante de la part de la communauté LGBTP». On vous laisse imaginer ce à quoi le «P» se réfère. Ce mouvement, qui semble n’exister que via les réseaux sociaux prétend promouvoir une «orientation sexuelle importante et porteuse de vie prévue par la Nature»

«Personne ne touchera à ton cul: c’est juillet!»
Comment célébrer son hétérosexualité en ce beau mois de juillet? Les entrées alignent des suggestions plus absurdes les unes que les autres, telles que «jouer de la musique hétéro», «déguster des sandwiches au poulet» (de chez Chick Fil-A, par exemple), ou porter des «t-shirts unis noirs» (l’anti-arc-en-ciel, sans doute). On y trouve aussi des liens vers des articles ou des vidéos homophobes ou des slogans à reproduire sur des autocollants et des t-shirts, tels que «Relax! Personne ne touchera à ton cul: c’est juillet!» ou «Soyez populaire. Soyez hétérosexuel!»

Straight Pride
Le Huffington Post n’a trouvé aucun porte-parole pour répondre à ses questions sur le mouvement, qui avait appelé à une «Straight Pride» le 5 juillet dernier. On trouve des photos de la prétendue manif à Times Square, New York, sur la page du réseau social. «Notez le nombre de gens habillés en noir!», s’émerveille l’administrateur de la page, suivi par des dizaines d’internautes admiratifs. «J’aurais tellement voulu être là!», s’exclame l’un d’eux. Evidemment, il n’y avait aucune manif hétéro ce jour-là. La photo représente la foule habituelle sur la célèbre place. D’autres photos tout aussi bidon ornent la page. De fait, ce Heterosexual Awareness Month (HAM, «Jambon», pour les intimes) ressemble davantage à une grosse blague qu’à un réel mouvement. Vu le bric-à-brac de son Facebook, il se peut que ce soit un peu des deux: une initiative antigay parasitée par quelques plaisantins plus ou moins bien intentionnés. Ou l’inverse. En tout état de cause, le HAM affichait, ce jeudi, près de 2000 «J’aime» et continuait de susciter des réactions enthousiastes et pas mal d’autres, indignées. Une page locale pour le Texas a d’ailleurs vu le jour récemment.

Partager sur
Mise à jour 31.08.2014 13:30
16 844 vues

5 commentaires

  1. Par sebastien:

    Je n’ai absolument rien contre l’idée d’une fierté hétérosexuelle!!! (le ridicule ne tue pas) par contre..lors d’un défilé de la fierté gay,Je n’ai jamais entendu parlé de groupe LGBT qui encourageait une propagande haineuse imprimée sur t-shirt ou des vidéoclips avec slogan haineux envers les hétéros…la meilleure est: personne touchera à ton cul…lolll faudrait peut-être justement que vous touchiez à votre propre cul…question de vous déconstipez!!!

  2. Par Skyneo (HLGBT...):

    C’est quand même hallucinant, non loin d’être naïfs ( mais plutôt saint d’esprits) j’avais pas saisi le (P) de ce mouvement LGBTP” Merci Sab* ^^ j’ai souvent pensé que de faire des associations sélectives était plutôt une façon de consolider les différences entre être humain.. pour moi le juste terme serrait HLGBT, Parque finalement arrêtons de se voiler la face les “heteros” ont tout autant de problèmes que les “gay” ect… et ça depuis la nuit des temps…
    Comme Je le dis tout le temps le problème n’est pas notre sexualité mais plutôt la société conservatrice qui nous entoure…

  3. Par Jean-Paul Guisan:

    @ Loorent: En l’occurence, ce serait plutôt Deus creavait virum et mulierem.
    vir, viri =l’homme au sens de mâle, ou encore de mari
    homo,hominis = l’homme au sens d’être humain

  4. Par loorent:

    Soit dit en passant, il faudrait écrire Deus creavit hominem et mulierem… c’est nul ces prétentieux qui ne savent pas le latin

  5. Par sab:

    Pour les autres naïfs-ves qui comme moi ont innocemment pas compris le P, c’est pour pédophile.

La section commentaires est fermée.


Sur le même thème

Top