Monde étude

Un monde de plus en plus polarisé face à l’homosexualité

L'institut américain Pew a publié les résultats de son nouveau sondage sur l'acceptation de la diversité sexuelle à travers le monde. Les résultats sont très contrastés.

6 juin 2013 | par

pew
La carte en grand format ici.

La nouvelle étude des attitudes face à l’homosexualité conduite par le Pew Research Center démontre une progression notable des mentalités à travers le monde sur cinq ans. Mais elle est loin d’être uniforme. Entre 2007 et 2013, le bond le plus impressionnant est enregistré en Corée du Sud, où la proportion de personnes estimant que «l’homosexualité doit être acceptée» est passé de 18 à 39%. Aux Etats-Unis, il a également progressé, de 49 à 60%.

Baisse en France
Les taux d’acceptation les plus élevés sont situés en Europe occidentale, au Canada et en Australie, où environ 8 personnes sur 10 se disent favorable aux gays et aux lesbiennes. La palme revient à l’Espagne, avec 88% d’acceptation. La France enregistre une légère baisse, passant de 83 à 77% en 2013. La Suisse ne fait pas partie des pays étudiés par l’institut.

La situation est plus contrastée en Asie. Si les Philippines se montrent très ouvertes (73%), ses voisins comme la Malaisie et l’Indonésie rejettent toujours l’homosexualité en bloc, à plus de 90%.

Le Moyen-Orient et l’Afrique affichent toujours un rejet quasi unanime de l’homosexualité. Parmi les pays sondés de ces régions, seuls le Liban (18%), l’Afrique du Sud (32%) et Israël (40%) présentent une minorité significative de personnes tolérantes à la diversité sexuelle. La situation dans les pays d’Europe orientale stagne ou se dégrade. Le taux d’acceptation de l’homosexualité a notamment baissé en Pologne (42%) et en Russie (16%).

Partager sur
Mise à jour 07.09.2014 09:42
5 273 vues

Sur le même thème

Top