Suisse Zurich

Une nouvelle prostitution masculine itinérante

Les travailleurs sociaux zurichois notent l'arrivée, par vagues, de garçons d'Europe de l'Est. L'activité clandestine de ces derniers est particulièrement difficile à suivre au niveau sanitaire.

4 août 2012 | par

ronde-nocturne
Image tirée du film «Ronde nocturne».

«Auparavant, c’étaient des hommes jeunes qui venaient seuls d’Amérique du Sud ou d’Asie et qui proposaient leurs services sur la scène homosexuelle. A présent, nous remarquons de plus en plus que des groupes importants surtout d’Europe de l’Est. Ils restent deux semaines à Zurich et se déplacent dans une autre ville», explique Benedikt Zahno, du Groupe sida Zurich, au «Tages-Anzeiger». Les travailleurs sociaux s’inquiètent de ce nouveau phénomène. Ils n’ont ni le temps ni les moyens d’instaurer un rapport de confiance avec ces nouveaux travailleurs du sexe afin de remplir leur mission de prévention.

Chair fraîche
Les prostitués, pour la plupart roumains, exerceraient illégalement dans les saunas ou les cinémas pornos. Leur présence éphémère leur permettrait de maximiser leurs revenus sur le marché, relativement petit, de la prostitution masculine zurichoise. Selon des études 10% des hommes gay font régulièrement appel à du sexe tarifé. Les nouveaux-venus seraient davantage sollicités.

Autre difficulté pour la prévention du VIH et des IST: les tapins sont rarement homosexuels eux-mêmes. Beaucoup viennent même avec leur conjointe. «Elle va travailleur au Sihlquai (n.d.l.r.: principale zone de passes en voiture) et lui dans le milieu gay», résume Benedikt Zahno. Ils cacheraient même leur activité à leur propre famille, préférant prétendre travailler dans la construction ou l’agriculture. La présence d’une prostitution masculine de rue par des jeunes Roumains est également constatée depuis un certain temps en Suisse romande – avec des problèmes similaires pour les travailleurs sociaux. Une autre question reste aussi ouverte: celle de l’esclavage sexuel. Au Pays-Bas, notamment, des réseaux exploitant des jeunes Roumains ont été démantelés ces derniers mois.

Partager sur
Mise à jour 18.08.2014 08:41
10 936 vues

Sur le même thème

Top