Suisse Zurich

Les gays sont «chez eux» au PDC, vraiment?

Les démocrates-chrétiens zurichois s'affichent avec le portrait d'un couple gay. Un message de modernité qui peine à passer, alors que le parti centriste se livre à une surenchère familialiste.

2 août 2012 | par

pdc-maison
Markus Hungerbühler et Dominik Mazur, 37 ans tous les deux, s'engagent pour moderniser l'image de leur parti.

Le Parti démocrate-chrétien suisse a décidé de manger à tous les râteliers. Après que son président, le Valaisan Christophe Darbellay, a comparé l’homoparentalité à la toxicomanie et qu’il tente acteullement de promouvoir le mariage au moyen de «cadeaux» (en espérant au passage interdire constitutionnellement son ouverture aux couples de même sexe), voilà qu’une campagne d’affichage célèbre la modernité et la jeunesse de la formation centriste. On peut ainsi admirer dans les rues de Zurich le portrait d’un couple gay. Ils affirment fièrement qu’au PDC, «on se sent aussi chez nous».

«Nous voulons en finir avec les vieux clichés que les membres du PDC auraient 70 ans d’âge moyen et seraient des grenouilles de bénitier», a expliqué Markus Hungerbüheler, le militants qui s’est prêté à la campagne avec son compagnon Dominik. Le «Blick am Abend» nous apprend d’ailleurs qu’il est le chef de la section du parti en ville de Zurich.

Impensable en Valais ou à Fribourg
La campagne n’enthousiasme guère le site gay alémanique queer.ch, qui la trouve «coincée» (le visuel ne fait que suggérer l’homosexualité des deux militants) et peu convaincante. Bien sûr, on ricane aussi du côté des autres partis. A l’UDC, le conseiller national Christoph Mörgeli doute fort que l’on voie ce type d’affiches fleurir dans les bastions catholiques que sont le Valais ou Fribourg. Notons que c’est pourtant dans ce dernier canton qu’un «groupe de travail» sur l’homosexualité avait été créé au sein du PDC, en 2010. Depuis, on est sans nouvelle de cette initiative.

Partager sur
Thèmes ,
Mise à jour 06.08.2012 09:41
2 995 vues

3 commentaires

  1. Par andrea:

    Et même dans un canton catholique comme le Jura, on trouve des PDC qui ont courageusement pris parti en faveur d’une reconnaissance des familles homoparentales… Je pense à la sénatrice Anne Seydoux-Christe. C’est un parti qui peut avoir beaucoup de défauts, mais au moins il y règne une certaine liberté de parole.

  2. Par Daniel:

    En effet, il y a une grande différence du PDC selon les cantons. Tout à fait fréquentable à Zurich ou Genève, il est imbuvable en Valais, avec des très peu gay-friendly politiciens comme Darbellay et des grenouilles de bénitiers comme Fournier.

  3. Par Ethan:

    C’est vrai que la *joie* et le *bonheur* se lisent sur leurs visages… lol

La section commentaires est fermée.


Sur le même thème

Top