Archives Boooom!

Green Lantern: Aussitôt gay, aussitôt veuf

Il n'aura fallu que quelques semaines pour que les scénaristes des aventures du nouveau Green Lantern sacrifient le petit copain de ce dernier. Les fans sont sous le choc. Notre superhéros gay, lui, s'en fout.

13 juillet 2012 | par

green-lantern-veuf

«Même les soap operas font traîner les choses en longueur un peu plus que ça», constate le site gay Queerty. Green Lantern, superhéros dont le coming out, il y a quelques semaines, a permis à l’éditeur DC Comics de se payer un sacré coup de pub, vient de perdre son petit copain. Le malheureux Sam a été pulvérisé dans l’explosion d’un train, raconte le dernier numéro de «Earth 2». Certains fans, qui espéraient voir Alan Scott alias Green Lantern couler des jours paisibles en couple, sont furax.

Insensible
«Sam n’a jamais été créé pour vivre, il a été créé pour mourir», s’indigne Jason Tsang dans le Bilerico Project. Il note que ce personnage n’aura, en fin de compte, servi qu’à livrer au héros un anneau de fiançailles, nouvelle source de ses superpouvoirs. «Si ce trope de l’amant mort qui inspire l’héroïsme est un thème ancien dans les comics de superhéros, ces défunts n’inspirent que si l’on s’est un temps soit peu attaché à eux. Or on a à peine fait connaissance avec Sam, ce qui réduit à néant l’impact émotionnel de son sacrifice», poursuit Tsang, qui accuse l’auteur, James Robinson, de faire bien peu de cas de ses personnages gay. La preuve: Green Lantern semble n’en avoir rien à foutre que son pote soit réduit en miettes calcinées. L’aventure ne le montre ni abattu ni en deuil, mais beaucoup plus intéressé à maîtriser les nouvelles capacités que lui confèrent l’anneau. Des superpouvoirs à gogo, mais point de cœur?

Mise à jour 15.07.2012 09:40

Sur le même thème

Top